Accès Humanitaire

La situation est restée très tendue depuis tôt la matinée de ce mardi 5 mars 2024 au quartier Lac-Vert en commune de Goma, ville de Goma au Nord-Kivu. Pour cause : des habitants de cette entité en grande majorité des déplacés bloquent la circulation au niveau de l’entrée de l’ISTA sur la route Goma-Sake.

Ces derniers contestent un nième cas d’assassinat intervenu la nuit du lundi à ce mardi 5 mars 2024 dans le nouveau camp des déplacés nommé « CBCA » à Lac-Vert.

Lire aussi: Goma : une femme retrouvée morte au quartier Lac Vert

Il s’agit d’un jeune homme âgé d’au moins 24 ans qui a été criblé des balles par des personnes en tenue militaire autour de 22 heures. Son corps gisait encore sur le sol jusqu’au matin dans cette entité, alerte le Chef de Quartier Lac-vert

Dedesi Mitima dénonce le silence des autorités administratives qui, malgré les différentes alertes n’ont toujours pas trouvé une solution durable par rapport au problème de l’insécurité qui sévit dans cette partie de la province.

Lire aussi: Des éléments FARDC et « Wazalendo » se tirent dessus à Lac-Vert (Goma) : 5 morts !

Il sied de rappeler qu’il y a quelques jours, le Gouverneur de la province du Nord-Kivu, le Général Major Peter Cirimwami a interdit la circulation des militaires avec armes dans tous les camps des déplacés autour de la ville de Goma. Une façon pour l’autorité provinciale de réduire l’insécurité qui s’observe après que des hommes armés aient occasionné la mort de plus de 5 civils et plusieurs blessés en l’espace seulement d’une semaine.

Freddy Ruvunangiza, depuis Goma

Share.

Un commentaire

  1. Pingback: Goma : un acte de cannibalisme ! - La Prunelle RDC

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.