Accès Humanitaire

La Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH-Rutshuru), dénonce des violations « graves » des droits humains dans plusieurs sites des déplacés, dans le territoire de Nyiragongo en province du Nord-Kivu.

Dans un entretien avec Radio Okapi ce lundi 19 décembre 2022, le responsable de la CNDH-Rutshuru indique que les victimes de ces violations sont les personnes qui ont fui les atrocités et les violences perpétrées par les rebelles du M23, dans cette partie de la province du Nord-Kivu.

«Nous sommes ici à Goma mais à quelques kilomètres de nous, il y a des camps des déplacés qui sont tous de Rutshuru. Nous disons que dans ces camps, il y a des violations graves des droits de l’homme. Parce qu’à cause de la misère, les petites filles et les mamans se donnent aux habitants riverains et là, il y a les actes de violences sexuelles alors qu’il y a aussi la famine qui est là,» fustige Nzeza Mujinya.

Celui-ci ajoute qu’au-delà de ces violations, les déplacés font également face à la famine, au manque d’eau potable et des médicaments. Pour lui, cette situation constitue également une violation des droits de l’homme.

«Nous savons que dans les droits de l’homme, le droit à l’alimentation aussi existe. Lorsque ces gens n’arrivent pas à trouver à manger, nous disons que c’est une violation des leurs droits. Il y a aussi le droit à la santé. Vous voyez les petits enfants qui souffrent de la maladie alors qu’il y n’a pas de médicaments essentiels pour les enfants, les femmes enceintes. Et nous savons tous que les femmes sont toujours vulnérables, elles ont besoin des médicaments pour leur santé,» explique-t-il

Selon les récentes estimations, au moins 450.000 personnes ont été déplacées depuis le début des affrontements entre FARDC et M23 en mars dernier, dans le territoire de Rutshuru. Plus de 58% de ces déplacés sont des enfants de moins de 18 ans.

Certains d’autres ces déplacés occupent des salles des classe, des hôpitaux, des églises et autres sites improvisés, tandis que des milliers d’autres vivent dans des familles d’accueil.

Héritier Bashige M.

Share.

Un commentaire

  1. Pingback: RDC : la CNDH dépose son inventaire sur les violations des droits de vote auprès de la Cour de cassation. - La Prunelle RDC

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.