Accès Humanitaire

C’est ce jeudi 7 Janvier 2021 qu’a débuté l’opération de « bouclage » des motos sans plaque d’immatriculation dans la ville de Goma. Cette opération menée par le Commissariat provincial de la Police Nationale Congolaise (PNC); vise à lutter contre la criminalité urbaine, actuellement en hausse dans la ville volcanique.

Tôt la matinée, une tension a été perceptible entre des éléments de la Police et des conducteurs de moto qui n’étaient pas en ordre. Beaucoup ont été interpellés, et ils devront payer une amande de 75 dollars; alors que l’acquisition de la plaque ne dépasse pas 25 dollars américains.

Un engouement des motards s’est fait observer devait les guichets de la Direction Générale des Recettes du Nord-Kivu (DGRNK); et de la Direction générale des Impôts (DGI), où des conducteurs se sont précipités pour se procurer leurs plaques.

Certains conducteurs disent encourager cette opération, car selon eux, elle pourra permettre de leur différencier des malfrats. Ils demandent néanmoins aux autorités de leur accorder un délai d’au moins 20 jours pour se mettre en ordre.

«Nous remercions le Gouvernement provincial qui a décidé de rendre obligatoire l’achat de la plaque d’immatriculation pour tout propriétaire des motos; car nous pensons que parmi nous il y aurait des infiltrés qui s’adonnent au vol, assassinat des personnes. Ce qui fait à ce que l’on qualifie tous les motards des criminels. Mais nous demandons aux autorités de nous augmenter encore un délai d’au moins 3 semaines; afin de nous permettre d’être en ordre avec le montant fixé.» dit un conducteur.

Notons que c’est depuis le 31 décembre dernier que le ministre en charge de l’intérieur et sécurité, Jean Bosco Sebishimbo Rubuga; avait annoncé la décision interdisant la circulation des motos de circuler sans plaque d’immatriculation. Cet exercice qui vient de débuter dans la ville de Goma; pourra ainsi s’étendre sur toute l’étendue de la province du Nord-Kivu.

Freddy Ruvunangiza

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.