Accès Humanitaire

Quatre jours après l’arrestation du militant Bwana Puwa et ses 3 collègues, tous militants du Mouvement National du Congo (MNC), la Lucha, Filimbi, MNC, Amka Congo, Eccha, Raiya simama et des artistes engagés, demandent leur libération sans immédiate.

Au cours d’un point de presse tenu à Goma, ces mouvements citoyens disent avoir appris avec douleur l’arrestation de quatre de leurs collègues du mouvement MNC. Ils ont demandé aux autorités de tout faire pour que les 4 militants du MNC soit libérés dans un bref délai pour que ces derniers poursuivent avec leur lutte citoyenne.

« C’est dans la douleur que les mouvements citoyens de la ville de Goma ont appris l’arrestation des quatre de ses collègues du mouvement frère MNC (Mouvement National Congolais) en date du 14 Février 2020 au festival Amani. Comme depuis ce mardi soir ils sont au parquet de grande instance de Goma, nous exhortons à la justice de dire le droit car ils n’ont commis aucune infraction et ils ne méritent que la libération afin de poursuivre leur lutte citoyenne pour la défense des citoyens et de la bonne gouvernance, »

Signalons que ces 4 militants du mouvement citoyen MNC sont détenus dans un cachot à Goma, et privés de toute assistance.

Ces 4 militants du MNC étaient arrêtés dans le Festival Amani par les éléments de la Police, les accusant d’entretenir des groupes insurrectionnels dans la Ville de Goma depuis un moment.

Il faut alors rappeler qu’un avis de recherche a été  lancé a peu près 2 mois par la Police contre l’un des quatre militants, Mumbere  Bwana Puwa, l’accusant d’être à la base des incendies des Bureaux de la Police, et des troubles à l’ordre public plusieurs fois à Majengo, Turunga et Buhene.

Eliezaire Ushindi, depuis Goma

Partager.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.