Accès Humanitaire

Les chefs coutumiers du secteur de Lulenge dans le territoire Fizi, se sont exprimés ce lundi, consécutivement à l’agression dont a été victime leur collègue chef du secteur de Lulenge et sa délégation, par le lieutenant-colonel Nicho Néhémie.

Ces derniers se disent émus par l’acte ignoble, d’humiliation, de sabotage de provocation, de défiance, et combien méprisant, perpétré par le lieutenant-colonel Nicho Néhémie, Commandant régiment de Salamabila contre le chef de secteur de Lulenge et sa délégation, constituée de deux chefs coutumiers.

Pour eux, l’acte de cet officier de la PNC a été prémédité et il devrait en répondre devant la justice en audience foraine dans le même secteurs. Ils l’ont dit dans une déclaration rendue et dont copie est parvenue à Laprunellerdc.info.

Nonobstant les excuses et le pardon du lieutenant-colonel Néhémie Nicho, les chefs coutumiers signent et persistent, il doit être traduit en justice et être jugé en audience foraine à Lulenge pour redorer l’image des FARDC déjà ternie.

Les chefs coutumiers disent réitérer encore leur demande selon laquelle, les autorités militaires ne devraient pas commettre au commandement des troupes les militaires des communautés vivant dans cet espace Fizi-Itombwe.

Par ailleurs, ces chefs traditionnels demandent la mutation de toutes les troupes sous le commandement de cet officier de la police car, selon eux, ils seraient déjà infectés. Ils demandent mais aussi la remise de tous les biens ravis par ceux-ci.

Notons que le chef de secteur de Lulenge et sa délégation, constituée de deux chefs coutumiers et un policier, ont été agréssés par le colonel Néhémie Nicho, commandant régiment de Salamabila, pendant qu’ils revenaient d’une mission de sensibilisation sur la cohésion sociale.

Jean-Luc M.

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.