Accès Humanitaire

1 mort et 11 blessés dont des civils et un militaire FARDC. C’est en tout cas le bilan officiel d’une explosion qui vient d’être signalée au stade de l’Unité à Goma dans la soirée de ce jeudi 28 septembre 2023.

Un communiqué du gouvernement provincial signé par le lieutenant Ndjike Kaiko, explique qu’il s’agit d’une roquette tombée au stade de l’Unité, en provenance d’une Jeep Militaire au niveau du rond-point appelé communément INSTIGO.

Il ajoute que cette roquette a été lâchée par inadvertance après que le véhicule ait bondi sur la chaussée.

« Il est porté à la connaissance de la population de la ville de Goma, que ce jeudi 28 septembre 2023 aux environs de 16h, une Roquette de l’arme RPG 7 que détenait un élément des Forces Armées de la République Démocratique du Congo à bord d’une Jeep Militaire au niveau du rond-point appelé communément INSTIGO, a lâché par inadvertance après que le véhicule ait bondi sur la chaussée »

Celui-ci précise qu’une personne a perdu la vie suite à ses blessures et 11 autres poursuivent les soins à l’hôpital Provincial.

« La Roquette tombée au stade de l’Unité, a causé 12 blessés dont 11 civils et le militaire détenteur de l’arme. Tous ces blessés sont pris en charge à l’Hôpital Provincial où, malheureusement, l’un vient de succomber de ses blessures ».

Lire aussi: Goma : une explosion au stade de l’Unité

Selon ce communiqué le Gouverneur Militaire Ad Intérim de la Province du Nord-Kivu, le Général Major Cirimwami Nkuba Peter présente ses compassions et appelle la population au calme.

Après cet incident, une psychose totale a régné dans la ville volcanique de Goma. Un coin de la RDC où les habitants vivent sous une forte insécurité. Sur les réseaux sociaux, ces habitations affirment vivre dans l’incertitude du lendemain à cause de l’insécurité.

A part le désastre que sème le M23, sous la bénédiction du Rwanda, dans certains territoires du Nord-Kivu, de militaires FARDC, des groupes d’autodéfense et des hommes en armes non autrement identifiés continuent à inquiéter.

Claudine Kitumaini

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.