Accès Humanitaire

    A l’aube de la l’aube de la législature de 2024-2028 et de la formation du nouveau gouvernement,  Bahati Lukwebo dénonce des pratiques du passé qui visent selon lui à soudoyer des membres de ses regroupements politiques nouvellement élus aux législatives nationales, provinciales et communales.

    Dans une instruction adressée à ses camarades ce mercredi 24 janvier courant, l’Autorité Morale du regroupement politique Alliance des Forces Démocratiques du Congo et Alliés (AFDC-A), les a invités à résister à toute forme de sollicitation extérieure et à toute alliance ou négociation.

    Lire aussi : RDC : l’UCE dénonce l’AFDC-A et une « campagne de diabolisation » contre « Fondapro » à Kabare

    « A l’aube de cette législature, je me dois de rappeler à tous nos élus qu’ils sont invités à la discipline, à la fidélité, à la loyauté et au strict respect de leurs engagements en résistant à toute forme de sollicitation extérieure et à toute alliance ou négociation », écrit Bahati Lukwebo, dénonçant des promesses faites à ses élus pour les débaucher de leurs Regroupements.

    C’est trop tôt, soutient Lukwebo.

    « Je suis surpris d’apprendre que, à peine élus, certains camarades se font soudoyer tandis que d’autres acceptent des promesses fermes de corruption en prévision de l’élection des Gouverneurs, des Sénateurs, des Maires et Bourgmestres et d’autres en marge de la formation du Gouvernement central » regrette Lukwebo, promettant des sanctions aux coupables.

    Il avertit que ces faits graves les exposent à des sanctions sévères pouvant l’ amener à exécuter les actes d’engagement signés lors de la validation des candidatures.

    « Le moment de l’impunité est révolu. Surtout que nous voulons faire la différence avec les autres en rompant avec les mauvaises pratiques du passé » déplore l’Autorité Morale de l’AFDC et de l’AEDC-A…Ne soyez pas pressés chers camarades car la richesse arrive lorsque Dieu le veut », conseille-t-il.

    Celui-ci rappelle que le pouvoir de négocier ou de nouer des alliances revient à l’Autorité Morale ou à ses représentants mandatés.

    Néanmoins, Lukwebo soutient que cela n’empêche à tout élu ou à tout autre camarade de ses deux Regroupements Politiques de lui soumettre des propositions de partenariat ou d’alliance pour l’intérêt commun.

    Tout en souhaitant un fructueux mandat et une confirmation du statut d’élu par les cours et tribunaux aux nouveaux élus, Bahati Lukwebo dit rassurer à chacun de sa détermination de préserver les intérêts supérieurs de deux organisations politiques et du peuple congolais.

    Il annonce que ces nouveaux élus seront incessamment invités à Kinshasa pour un séminaire de mise à niveau et de bonne conduite.

    Bertin Bulonza

    Partager.

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.