Accès Humanitaire

    L’Union pour un Congo Emergent(UCE) s’indigne de la campagne de diabolisation et d’acharnement « insolent » contre la personne du candidat député national Lubambire Nyamulemi Gervais dit « Fondapro », de l’Alliance des Alliés/ Tous pour le Développement du Congo 2A/ TDC.  

    Indignation exprimée dans une déclaration rendue publique ce jeudi 27 décembre de cette année.

    Selon le document, des acteurs bien identifiés seraient en train de faire croire à un hold-up électoral dans le territoire de Kabare, du candidat numéro 06 à la députation nationale circonscription de Kabare.

    Lire aussi: Période post-électorale en RDC : la Société civile de Nyiragongo alerte sur les menaces qui pèsent sur les citoyens

     « Après le vote du 20 Décembre 2023, on assiste à une agitation et à une campagne de diabolisation suivie d’un acharnement éhonté contre le candidat Lubambire Nyamulemi Gervais, de l’Alliance des Alliés/ Tous pour le Développement du Congo 2A/ TDC, en sigle. Cette campagne, dont les acteurs sont bien identifiés ainsi que leurs commanditaires, consiste à désorienter l’opinion et faire croire qu’il y aurait eu un holdup up électoral à Kabare en faveur de Monsieur Lubambire Nyamulemi Gervais, candidat député national », peut-on lire dans cette déclaration.

    Dans cette déclaration, cette structure indique qu’au-delà de n’avoir aucun membre dans la composition actuelle de la CENI à tous les niveaux, les agents de la CENI, affectés dans les quatre centres de trois villages à savoir Kabamba, Kadjuchu et Mabingu dans le groupement d’Irhambi- Katana en territoire de Kabare, sont prêts à témoigner et à démontrer le cas du désordre orchestré par un haut cadre de l’AFDC qui a même « giflé » le superviseur de la CENI au centre de Tchofi du village de Kadjuchu.

    Lire aussi: RDC: des candidats de « Ensemble » Sud-Kivu exigent l’annulation des élections et la démission du Président de la CENI

    Ce parti politique cite des noms considérés comme des auteurs de cette campagne. L’un deux, aurait levé la main sur un agent de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) pendant la tenue des scrutins à Kabare. Une situation qui a perturbé les élections dans deux centres de vote parmi les quatre fonctionnels.

     « Basheka Nyamulemi Pascal, Pitchou Muzaliwa Nfune et Minani Meza Samuel qui agissent au nom et pour le compte de l’AFDC dont le Président National de la jeunesse a giflé un agent de la CENI et a empêché que les élections se poursuivent dans 2 centres sur les 4 fonctionnels dans les villages de Kadjuchu et de Mabingu, doivent savoir que tous les citoyens congolais ont droit à une égale protection devant la loi ».

    Le parti politique renouvelle sa fermeté pour la campagne de renouvellement de la classe politique par des nouveaux acteurs autour du Chef de l’État pour bien réussir son second mandat.

    Suzanne Baleke

    Partager.

    Un commentaire

    1. Pingback: Des élus de L'AFDC et AEDC-A se font « soudoyer », Lukwebo invite  ses camarades à rompre avec les pratiques du passé : « ne soyez pas pressés » - La Prunelle RDC

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.