Accès Humanitaire

    La Société Civile du territoire de Kabare, s’indigne contre le non-respect des mesures préventives, pour se protéger contre contre le coronavirus, à la prison Centrale de Kabare, en province du Sud-Kivu.

    Dans une note parvenue à Laprunellerdc.info ce lundi 30 mars 2020, cette structure citoyenne indique que les visiteurs des détenus manquent même de l’eau pour se laver les mains, étant donné qu’aucun dispositif n’est installé sur le lieu.

    « Je viens de la Prison Centrale de Kabare. Aucune mesure préventive contre la pandémie du coronavirus n’est respectée. Les visiteurs des détenus manquent même de l’eau pour se laver les mains. Et certains bureaux de l’Etat ici à Kabare ne pratiquent aucune mesure quant à ce. » dit Emmanuel Bengehya, président de la Société Civile de Kabare.

    Lire aussi Kabare: des habitants de Lugendo et Ishungu alertent sur des mouvements des pêcheurs rwandais

    Celui-ci indique par ailleurs que plusieurs habitants de la contrée n’ont pas encore conscientisé le danger de cette pandémie. Selon lui, des rassemblements de plus de 20 personnes sont toujours visibles.

    « La majorité de la population d’ici chez nous néglige encore cette pandémie, au motif qu’il existe un Dieu de villageois. C’est pourquoi jusqu’à ce jour nous rencontrons plus de 30 personnes, surtout les femmes, dans un champ. Nous leurs demandons de respecter les mesures prises par le président de la RDC, et nous demandons à l’Administrateur de s’en approprier. » affirme-t-il.

    Signalons que la province du Sud-Kivu a enregistré ses deux premiers cas, dans la ville de Bukavu, qui portent à 81, le nombre total des cas confirmés en RDC, ainsi que 8 décès, depuis la notification du premier cas au pays le 10 mars dernier.

    Museza Cikuru

    Partager.

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.