Accès Humanitaire

Les activités socio-economiques sont restées paralysées toute la journée de ce mardi 17 mars 2020 au centre-ville de Butembo, au Nord-Kivu, après l’assassinat par balle d’un étudiant de deuxième licence en architecture à l’Institut Supérieur des Bâtiments et Travaux Publics (IBTP) Butembo ce même mardi.

D’apres le témoin, la victime a été lachement abattue lorsque la coalition PNC-FARDC, déployée en cellule Ngese au quartier Kimbulu tentait à disperser un groupe de jeunes identifiés comme des militants du groupe de pression « Véranda Mutsanga », qui étaient entrain de reconstruire des maisons dans une concession où quelques ménages ont été deguerpis et leurs maisons détruites suite à une décision judiciaire.

« La concession en conflit se situe non loin du campus de l’IBTP Butembo, l’étudiant Dady Bigaba a été atteint d’une balle tirée par un militaire qui était près du site de l’institution nous avons juste vu notre collègue s’écrouler et c’était fini pour lui« , explique Moïse Kasambya, président du comité estudiantin de l’IBTP.

Le comité des étudiants condamne cet acte ignoble et appelle les camarades étudiants de la victime à l’apaisement car le dossier est déjà aux instances compétentes.

Cette situation a été à la base d’une vive tension en ville de Butembo, dans les heures de la journée.

Les étudiants sont descendus dans la rue pour condamner ce meurtre.

La police a tenté sans succès de disperser les manifestants à l’aide des balles réelles causant ainsi la paralysie totale des activités dans presque toute la ville.

Pour apaiser la colère , le maire adjoint de la ville a échangé avec la représentation des étudiants à l’hôtel de ville de Butembo.

Au cours de cet entretien, l’autorité urbaine a annoncé l’arrestation de l’auteur de l’assassinat.

Il a par cette même occasion annoncé que des audiences en flagrance pourront être organisées afin qu’il puisse subir la rigueur de la loi.

Roger Kambale, depuis Beni

Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.