Accès Humanitaire

Tous les billets de 10 mille et 5 mille francs burundais (BIF) datés du 14 juillet 2018 seront remplacés par des nouveaux billets du 7 novembre 2022. Ce retrait de la circulation de ces billets est contenu dans un communiqué de la Banque de la République du Burundi (BRB), consulté par Laprunellerdc.cd, ce samedi 10 juin.

Le responsable de la BRB, a fait savoir que plusieurs mobiles sont à la base de ladite décision. C’est notamment l’augmentation de la circulation fiduciaire dans le circuit informel, causant ainsi une instabilité des activités d’intermédiation des institutions financières qui collectent les dépôts et accordent des crédits.

Lire aussi: Covid-19: Le Burundi lève le test de dépistage exigé aux voyageurs

Il y a également une carence de ces billets dans les caisses des banques et des institutions de microfinance, entraînant la déstabilisation des activités de paiement et de transfert de fonds.

Dieudonné Murengerantwari demande aux responsables des banques et des institutions de microfinances de faciliter le change des billets en cours de retrait car un moratoire de 10 jours est accordé à la population pour se débarrasser de ces anciens billets.

« Un délai limite de 10 jours, (expirant le 17 juin 2023), est accordé aux détenteurs des billets de 10.000 BIF et de 5.000 BIF datés du 4 juillet 2018, pour les déposer sur leurs comptes ouverts dans les banques et les microfinances. Ceux qui n’ont pas de compte, sont invités à les ouvrir en vue de respecter le délai limite qui leur est accordé. A partir du 18 juin 2023, ces anciens billets n’auront plus cours légal et même les autres séries de billets de 10.000 et 5.000 BIF antérieures au 4 juillet 2018 cesseront d’être échangés par la Banque de la République du Burundi », a-t-il déclaré.

Lire aussi: Armée burundaise au Sud-Kivu : « La logistique et tout le nécessaire sont à charge du Burundi » (Porte-Parole)

Pendant cette période, le change manuel sans décompte aux détenteurs desdits billets est autorisé aux banques et les institutions de microfinance, mais pour un montant ne dépassant pas 100 mille BIF par personne. Des sanctions sévères sont prévues pour toute banque et institution financière qui passera à l’encontre de cette mesure.

Lire aussi: RDC-Rwanda-Burundi: International Alert et PALPGL présentent le projet « Mupaka Shamba Letu » aux autorités municipales

Le Gouverneur de la BRB a tenu à rassurer les personnes vivant à l’intérieur du pays, détenteurs de ces billets, que son institution fera de tout possible afin de déployer ses agents sur terrain pour faciliter le change. Selon lui, un montant de 10.000 BIF ne doit pas être dépassé par jour et par personne.

Notons que pour ce qui est des dépôts en cash à part les établissements de crédits, les institutions de microfinance collectant les dépôts du public et la Régie nationale des postes, le total des dépôts par compte et par jour, est limité à 10 millions BIF sur un compte d’une personne physique et 30 millions BIF pour le compte d’une personne morale.

Abdallah Mapenzi

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.