Accès Humanitaire

La Société Civile en commune d’Ibanda rapporte l’assassinat d’un militaire FARDC; la nuit de vendredi à ce samedi 10 octobre 2020 au quartier Nyalukemba à Bukavu.

Cette structure citoyenne indique que ce militaire du Camp Saio a été tué; à la suite d’une dispute avec un Monsieur qui construisait dans le cimetière de Ruzizi pendant la nuit.

Après que ce soldat ait menacé le Monsieur de stopper la construction, ce dernier serait parti chercher des jeunes; venus avec des armes blanches, qui ont tué à coup de machette ce soldat; indique David Cikuru, président de la Société Civile d’Ibanda.

Celui-ci indique que les bourreaux ont pris fuite vers une destination inconnue jusqu’ici.

Lire aussi Bukavu-démolition des maisons au cimetière de Ruzizi: la Société Civile parle d’un test pour Ngwabidje

La Société Civile sous noyau du quartier Nyalukemba qui se dit consternée par cet incident, a appelé les autorités provinciales à matérialiser leurs décisions; portant interdiction des constructions au cimetière de Ruzizi, et éventuellement la démolition des maisons y construites anarchiquement.

«La confusion règne déjà à ce cimetière et la population ne sait pas se situer finalement qu’est-ce que sera ce lieu finalement. Nous demandons aux autorités de s’assumer maintenant et se condamner; car elles se contredisent chaque jour dans leurs propos visant à remettre de l’ordre sur ce site.» dit Obedi Manvu Elie, qui dit remercier les autorités politico-militaires locales qui se sont impliquées pour éviter la réplique des militaires avant la conduite d corps de la victime à la morgue.

Museza Cikuru

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.