Accès Humanitaire

Découverte macabre de deux corps sans souffle de vie des civils récemment pris en otage par des rebelles ougandais ADF(Allied Democratic Forces); tôt le matin de ce vendredi 25 décembre 2020 au village Mwenda dans le secteur de Ruwenzori en territoire de Beni, au Nord-Kivu.

Selon la Société civile locale, ces corps des victimes ont été découverts amputés des têtes.

Une information confirmée à Laprunellerdc.info, par Jérémy Mbweki, président de la société civile locale qui déplore cette situation.

Il plaide ainsi pour l’implication urgente des autorités militaires pour le retour de la paix et sécurité; non seulement en secteur de Ruwenzori mais dans la toute la région de Beni, victime des atrocités des rebelles ougandais ADF.

Au même moment une présumée rebelle ADF a été lynchée la journée de ce jeudi 24 décembre 2020; par des habitants au village Masambo situé dans le territoire de Beni.

La victime a été tuée après avoir été arrêtée par la population à Kanyatsi.

Selon le chef du village la femme présumée ADF, était  lapidée avant d’être calcinée peu après, par des habitants en colère.

«Elle n’avait pas de cartes d’identité et avait des difficultés pour s’exprimer dans la langue locale. Nous condamnons cette justice populaire et appelons les habitants au bon sens».

Roger Kakulirahi, depuis Beni

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.