Accès Humanitaire

Les forces armées de la République démocratique du Congo déplorent la dernière attaque des combattants des forces démocratiques alliées (ADF), ayant fait 12 morts à Mbau-Kitovo, dans le secteur Beni-Mbau territoire de Beni, au Nord-Kivu, la nuit dernière.

Dans une interview accordée à la presse la soirée du lundi 21 septembre 2020, le porte-parole des opérations Sokola 1, qui regrette que cette attaque ait coïncidé avec la célébration mondiale de la paix, appelle la population a ne pas se décourager et de continuer à faire confiance en son armée.

«Pour la population de Mbau, sincèrement je suis ému et je compatis avec elle. Je la demande de ne pas se décourager car  c’est donner à l’ennemi l’occasion de continuer ses actes. Pour la population de Beni, en général, c’est aussi ça la guerre, il faut se mettre dans la tête que la paix ne viendra pas comme un bâton magique, et nous travaillons et l’ennemi essaie de remettre en cause nos efforts. C’est pas le moment de s’entre accuser mais plutôt le moment plus que jamais ou nous devons nous comprendre mutuellement et parlé le même langage, nous échanger des informations. Si on y arrive pas ça sera jouer le jeu de l’ennemi», déclare Anthony Mwalushay, Porte-parole des opérations Sokola 1.

Lire aussi:  Nord-Kivu : au moins 10 personnes tuées dans une nouvelle attaque sanglante des rebelles ougandais ADF, à Beni-Mbau

Toutefois le porte-parole des opérations Sokola 1, précise que l’armée est à la trousse de l’ennemi pour l’anéantir.

Celui-ci révèle que des enquêtes sont en cours pour connaître la cause de cette attaque qui les premiers renseignements soupçonnent un règlement de comptes.

Roger Kakulirahi, depuis Beni

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.