Accès Humanitaire

C’est depuis deux semaines déjà que la population de plusieurs avenues du quartier Panzi ne sont pas desservies en eau potable. Le réseau de distribution d’eau de Mazigiro semble connaître une panne. La Société civile craint que ce manque d’eau ne soit à l’origine des maladies hydriques.

La Société civile Forces vives sous noyau de Panzi lance un cri d’alarme suite à cette pénurie d’eau potable signalée dans les axes Kazaroho, Bizimana 2 et Major Vangu dans le quartier Panzi, en commune d’Ibanda ville de Bukavu au Sud-Kivu.

Lire aussi : Bukavu : plus de 6 mois sans eau potable, la population de Muhungu « Camp SNEL » interpelle la REGIDESO

 Ce mardi 19 mars 2024, Guillain Bisimwa, Rapporteur de la Société Civile noyau de Panzi affirme à La Prunelle RDC que cela fait déjà plus de 2 semaines que l’eau ne coule pas dans leurs robinets.

Cet acteur de la Société civile soupçonne certains techniciens de mauvaise foi qui auraient tripoté les vannes. Une situation qui constitue un danger pour les habitants de ce coin surtout en ce moment d’une forte chaleur à Bukavu.

« Concernant la pénurie d’eau dans le quartier Panzi, ça fait plusieurs jours que l’eau ne coule pas dans les robinets. Pourtant, la population de ce milieu à un réseau de Mazigiro qui le sert toujours en eau potable ; mais il se peut que certains techniciens de mauvaise volonté ont tripoté les vannes pour que cette population ne soit pas desservie en eau potable ».

Les habitants ce milieu sont contraints de se lever très tôt le matin à la quête de cette denrée devenue très rare dans des puits souterrains commune appelés « Bizola »,

« La population de Panzi est toujours fidèle pour ce qui est de payement des factures mais elle n’est pas desservie en eau potable. Cette pénurie d’eau a causé plusieurs dégâts comme des maladies hydriquesNous demandons à la REGIDESO de ne pas compter sur la population dudit milieu sur les payements des factures du mois de février et mars », prévient-il.

La Société civile noyau communal de Panzi demande à REGIDESO de s’impliquer dans l’urgence pour que cette population soit desservie en eau potable.

Dans le cas contraire, la Société civile du milieu, promet de mobiliser toute la population du milieu afin de passer aux actions citoyennes.

Suzanne Baleke

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.