Accès Humanitaire

Les journalistes décident de suspendre les journaux dans leurs différentes stations radiophoniques à Watsa dans la Province du Haut-Uele. Ils protestent contre l’arrestation du Journaliste Eric Mukotsi Kasereka.

Pour revendiquer la libération immédiate de leur confrère, le journaliste Eric Mukotsi Kasereka, directeur de la radio Canal Uélé FM, arrêté « arbitrairement » par le parquet de Watsa pour avoir livré une information sur l’attaque par machette à Giro le 26 février dernier.

Les journalistes de Watsa viennent de décider depuis la soirée de ce Mardi 24 mars d’observera 2 journées sans informations, pas des communiqués, publicités, relais avec des chaines nationales, internationales et toute sorte d’émissions.

Réunis au sein de l’Union Nationale de la Presse du Congo (UNPC) sous section Watsa, les professionnels des médias disent être inquiets de ne pas servir leurs auditeurs à cette période où la Presse joue un rôle important sur la prévention contre Coronavirus qui menace ce la planète.

Lire aussi: Haut-Uele : accusé d’«incitation à la haine tribale», un directeur d’une radio à Watsa a été mis en prison

C’est ainsi que dans une déclaration commune après un échange avec le magistrat, l’Union Nationale de la Presse du Congo, sous-section de Watsa dans la province du Haut-Uele, a exigé la libération immédiate du journaliste Éric Mukotsi, Directeur de la radio Canal Uele arrêté depuis le lundi 23 mars dernier sur instruction du parquet près le tribunal de paix local.

Pour la corporation des journalistes dans cette partie du pays, l’arrestation de ce journaliste pour une prétendue incitation à la haine tribale et imputation dommageable reste un subterfuge voilant les intentions manifestes de musellement de la presse et des acteurs de la société civile en territoire de Watsa.

Ce mercredi, toutes les radios de Watsa ne balancent que la musique doublée des spots spéciaux uniquement pour la libération du journaliste Éric Mukotsi.

Un sit-in des journalistes est aussi annoncé au parquet à 9 heures, rapporte le Vice-Président de L’UNPC/Watsa Héritier Mungumiyo.

Richard Kaponirwe, depuis Durba

Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.