Accès Humanitaire

    Le Ministre provincial de l’Intérieur en province du Sud-Kivu, dénonce ce qu’il qualifie de « règlement des comptes », par le Maire de Bukavu.

    Dans une correspondance adressée au Maire Meschac Bilubi, le ministre Lwabandji Lwasi Ngabo affirme que depuis le passage de la mission de contrôle à la mairie, le Maire ne cesse de « s’acharner contre tous ceux qu’il croit avoir déposé contre lui, » au point de se « débarrasser de certains d’entre eux. »

    Sans clairement citer les agents qui ont été suspendus par le Maire, le ministre de l’Intérieur explique quand même que non seulement le Maire n’a pas respecté la procédure, en ce qui concerne les agents qui présentent des manquements, et qui devraient recevoir une notification pour présenter leurs moyens de défense ; Mais aussi qu’il n’a pas compétence d’infliger à un agent d’un grade « d’Attaché d’Administration de 1ère Classe », la peine d’exclusion temporaire, dévolue au seul Ministre national, ou au Gouverneur de Province.

    Cette position du Ministre de l’Intérieur vient rencontrer celle du Chef de la Division Provinciale des Finances, qui accusant réception de la Correspondance du Maire de Bukavu, portant suspension d’un Ordonnateur Délégué de la Mairie de Bukavu, a lui aussi estimé que le Maire Meschac Bilubi n’a pas respecté la procédure prévue par statut des agents de l’Etat.

    Celui-ci demandant au Maire de revoir sa décision, a indiqué que ladite lettre devrait être adressée à l’incriminé, pour le droit de réponse, conformément à la loi.

    En effet, le Maire de Bukavu, Bilubi Ulengabo Meschac, a adressé le 11 février dernier, une correspondance au Chef de la Division des Finances, lui informant de la suspension préventive de Madame Batachoka Kafikiri Elcy, Ordonnateur Délégué de la Mairie de Bukavu, pour une période de 3 mois.

    Meschac Bilubi a justifié sa décision par « l’incompétence notoire » de cet agent, dans l’exercice des fonctions lui assignées, depuis son affectation à la Mairie de Bukavu.

    Ces faits font penser à la plainte, déposée le 15 janvier dernier, par l’Inspecteur Principal de la Territoriale, chef de pool VIII (Maniema, Nord-Kivu et sud Kivu), Mr Méthode Nyamwaba, au près du Procureur Général près la cour d’appel du Sud Kivu, à charge du Maire de Bukavu, Bilubi Ulengabo Meschac.

    Lire Bukavu: une plainte de l’Inspecteur de la Territoriale Méthode Nyamwaba contre le Maire Bilubi

    A travers cette correspondance, celui-ci accusait le Maire de lui avoir menacé, au sujet d’un rapport d’enquête, qui concernait la mission de contrôle « systématique » des actes posés en matière de gestion des ressources financières, humaines et matérielles, que son équipe a effectué à la mairie de Bukavu en date du 21 novembre 2019.

    « Je vous invite au calme, car ce genre d’action risque de peser négativement sur votre situation. » dit dans sa correspondance, le Ministre de l’Intérieur, au Maire Bilubi.

    Museza Cikuru

    Share.

    Leave A Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.