Accès Humanitaire

Alors qu’il a été rejeté par les députés provinciaux en plénière, mercredi 14 décembre, le projet d’édit budgétaire pour l’exercice 2023, vient d’être publié par le Gouverneur Théo Ngwabidje, déchu depuis novembre dernier.

Dans un arrêté portant budget de la province du Sud-Kivu pour l’exercice 2023, Théo Ngwabidje a indiqué ce jeudi 15 décembre 2022, que selon les lois en vigueur en RDC, le projet d’édit budgétaire ayant été déposé mais non voté, son Gouvernement n’a autre choix que de le promulguer.

«Le présent arrêté confirme les dispositions du projet d’édit budgétaire de l’exercice 2023 déposé à l’Assemblée provinciale dans le délai, mais non voté à la date exigée par la loi,» peut-on lire à la première disposition dudit arrêté.

Ce budget est présenté en équilibre tant en recettes qu’en dépenses à la hauteur de 492.135.197 687,86 Francs Congolais, soit environ 246 millions de dollars américains.

Comparé aux prévisions de l’exercice 2022, qui était de 401 milliards de francs congolais, il se dégage un taux d’accroissement de 22,72%.

Contexte

La promulgation de cet édit budgétaire intervient dans un contexte particulier, dominé par une crise politique au Sud-Kivu.

Avant d’être destitué par l’Assemblée provinciale en date du 24 novembre 2022, le Gouvernement provincial avait déposé à la veille son projet d’édit budgétaire pour l’exercice 2023.

Le Gouvernement provincial ayant été destitué, l’Assemblée provinciale a alors invité le Vice-Gouverneur et Gouverneur ad intérim, expédiant selon elle, les affaires courantes, pour présenter ledit projet d’édit budgétaire.

Le Gouverneur ad intérim n’a pas répondu à l’invitation de l’Assemblée provinciale. Après quoi, les élus provinciaux réunis en plénière le 14 décembre, ont alors rejeté sans débat ce projet d’édit budgétaire, invitant le Gouvernement provincial qui expédie les affaires courantes, à présenter une demande d’ouverture d’un crédit provisoire.

Bertin Bulonza

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.