Accès Humanitaire

La marche des étudiants du Sud-Kivu pour réclamer la reprise des cours a été dispersée par la police ce mardi 12 janvier 2021.

C’était autour de 10 heures locales, quand des étudiants des différentes universités et instituts supérieurs du Sud-Kivu se sont regroupés devant le monument de la place de l’indépendance dans la ville de Bulavu. Pour dire non à ce qu’ils jugent d’injustice la mesure des autorités congolaises de suspendre les activités académiques pour raison de covid-19.

Après un long moment de négociation avec le Maire de la ville de Bukavu a.i, Darius Sumuni Mukanda, devant le monument de la place de l’indépendance, aucun compromis n’a été trouvé. Les étudiants ont refusé la proposition du maire qui voulait que ces derniers délèguent 10 personnes pour le dépôt de leur mémorandum.

 Les porte-paroles présents ont insisté que les étudiants poursuivent leur marche jusqu’au Gouvernorat de province où ils devraient remettre un mémorandum. Face à une l’insistance des étudiants, la police a commencé à lancer des gaz lacrymogènes et à tirer des balles en l’air pour les disperser.

Akilimali Zaramba Michel, porte-parole provincial adjoint des étudiants du Sud-Kivu et porte-parole des étudiants de l’ISDR Bukavu a déploré le fait que des étudiants non armés soient violemment dispersés par la police.

« Nous dénonçons avec la dernière énergie cette répression. L’insécurité dans la ville bat record, on est en train de tuer partout dans la ville, cette police qui se montre capable aujourd’hui de nous chasser est malheureusement incapable d’empêcher les gens qui tuent nos frères et sœurs dans la ville. Nous leurs avons informé officiellement et ils étaient préparés, fort malheureusement ils nous dispersent » a-t-il dénoncé,

Il fait savoir que la communauté estudiantine du Sud-Kivu ne va pas baisser les bras devant ce qu’il appelle injustice  et promet des actions de grande envergure jusqu’à ce qu’ils soient remis dans leurs droits.

Bertin Bulonza

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.