Accès Humanitaire

L’Association des Femmes des Médias (AFEM) en collaboration avec Internews, a organisé ce mercredi 30 novembre 2022 à Bukavu, une table ronde sur la vulgarisation du contenu de la stratégie nationale de lutte contre les Violences Basées sur le Genre (VBG).

Cette activité tenue en marge de la campagne 16 jours d’activisme contre les violences sexuelles et basées sur le genre, vise l’amélioration des connaissances des organisations des droits humains, des leaders communautaires et des médias, sur le contenu de cette stratégie nationale.

Au cours de cette table ronde, les échanges entres participants et panelistes ont essentiellement tourné autour de la problématique des VBG, leurs causes et leurs conséquences.

Les panélistes ont dit regretter le fait que des femmes et jeunes filles soient toujours victimes des abus en famille comme dans d’autres milieux. Ils évoquent les cas des violences domestiques, les mariages forcés chez les jeunes filles, les cas d’inceste, les préjugés, ainsi que le viol sur mineur.

Nelly Adidja, chargée des Programmes chez AFEM, affirme que son organisation a documenté, à travers les rapports des groupe d’alertes précoces, plusieurs cas de violences basées sur le genre.

Celle-ci estime que la communauté est en quelque sorte elle-même source de l’alimentation des stéréotypes. Cela commence dès le bas âge, selon elle, notamment à travers la répartition des tâches entre fille et garçons en famille.

«Nous avons comme rôle d’inverser la tendance, nous devons bénéficier aux filles et garçons les mêmes avantages, les mêmes opportunités d’étude, de bourses et autres afin que les filles et garçons jouissent les mêmes droits,» affirme-t-elle.

Au terme de cette séance, des nouvelles stratégies pour prévenir et lutter contre ces violences basées sur le genre ont été proposées par les participants. C’est entre autre le renforcement des sensibilisations autour du changement de comportement, surtout sur les coutumes rétrogrades, et la formation de la communauté sur la dénonciation des violences.

Il sied de noter que cette activité entre dans le cadre du projet « mobilisation communautaire à travers les médias pour les 16 jours d’activisme de lutte contre les violences basées sur le genre ».

Cette année, le thème de la célébration de la campagne des 16 jours d’activisme contre les VBG est : « Tous unis ! L’activisme pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes et filles ! ».

Héritier Bashige M.

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.