Accès Humanitaire

Le bilan humain des affrontements entre les combattants du M23 et des Maï-Maï, mardi 29 novembre, à Kishishe, dans le groupement Bambo, en territoire de Rutshuru au Nord-Kivu, est revu à la hausse. Des sources indépendantes dans la région font était de plus de 30 des civils, la plupart des hommes, qui ont péri dans ces affrontements.

Nos sources renseignent que le peu d’habitants restés à Kishishe, ont mis en terre ces corps ce mercredi à la mi-journée, certains dans des tombes communes, selon qu’ils sont rapprochés.

Et pendant ce temps, d’autres habitants de Kishishe restent introuvables. On ignore leur sort.

Notez que ces affrontements entre les combattants du M23 et Maï-Maï, mardi à Kishishe, ont poussé à l’exil nombreux autres habitants de ce village du groupement de Bambo. Ils ont pris déverses directions, nous indique-t-on.

D’autres sources renseignent que les rebelles du M23 ont réoccupé depuis ce mardi, le village Kishishe, où ils ont réussi à déloger des groupes Maï-Maï et des présumés FDLR. Ils avaient perdu le contrôle de cette localité la semaine dernière.

La Rédaction

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.