Accès Humanitaire

L’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN) a adressé ses condoléances; aux familles et proches des victimes de l’attaque des éléphants jeudi 28 janvier dernier à Kihuli; en groupement de Binza, dans territoire de Rutshuru.

La Direction provinciale de l’ICCN qui confirme la mort de deux habitants dans cette attaque; dit se joindre à leurs familles pendant ces moments difficiles.

«Autant que possible, l’Institut Congolais pour la Direction du parc national des Virunga Conservation de la Nature; continuera à exprimer dans la durée sa solidarité avec les victimes », dit un communiqué publié ce vendredi.

L’ICCN affirme avoir fourni un appui pour faciliter les funérailles pour faire face aux besoins immédiats. Il indique qu’en dépit cet incident malheureux, «les gardes du Parc National des Virunga ne ménagent leurs efforts; pour protéger les riverains de prédations des cultures causées par la faune sauvage.»

Lire aussi Rutshuru: un homme et sa femme tués par des éléphants à Binza

Souvent, les gardes prennent le risque physique pour refouler les animaux qui s’approchent des zones riveraines du parc, dit le communiqué.

S’agissant de la clôture électrique en bordure du parc sur les tronçons les plus exposés aux conflits humains-animaux; l’ICC N estime qu’elle est un instrument nécessaire pour apporter davantage la sécurité.

L’ICCN annonce la construction au cours de l’année 2021, de la clôture sur l’axe Ntamitwitwi-Ewi, toujours en groupement de Binza.  Ceci permettrait le maintien des éléphants à l’intérieur du parc. Et pour cela, l’ICCN en appelle au soutien des communautés riveraines du parc.

Faustin Tawite, depuis Rutshuru

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.