Accès Humanitaire

Deux civils ont été tués par des éléments des groupes armés dans des circonstances différentes en un seul jour ce mercredi, 28 février 2024 dans le village de Kirumba en groupement de Bambo, chefferie de Bwito dans le territoire de Rutshuru au Nord-Kivu.

Nos sources indiquent que le premier cas a été enregistré en pleine journée. Cela est survenu lorsqu’un élément d’autodéfense manipule son arme. Et par inadvertance, une balle est sortie et a ôté la vie à un jeune homme.

Lire aussi : Rutshuru : les habitants de certains quartiers expulsés de leurs maisons par les rebelles du M23 à Bambo

« Un combattant d’autodéfense qui maniait son fusil, a laissé sortir des cartouches de l’arme jusqu’à finir leur course sur un jeune civil. On l’a dépêché à la structure sanitaire de la place, et c’est là qu’il est mort de suite de ses blessures », relate notre source.

La seconde circonstance est survenue dans les heures nocturnes de ce même mercredi toujours dans le même village de Kirumba aux alentours de 21 heures locales. Il s’agit d’un homme, responsable d’une famille qui a été tué par un porteur d’arme non autrement identifié.

Nos sources font savoir que le bourreau a installé le canon de son arme dans un trou à la porte pour tirer sur ce pauvre habitant. La victime est décédée sur le champ.

“Un bandit portant une arme à feu est arrivé chez un habitant du nom de Mbarushimana. Il s’est pointé sur la porte de sa maison. Sur la porte, il y avait un trou. C’est là que le bourreau a disposé son arme et a en fin criblé des coups de balles au niveau de la poitrine à cet homme », ajoute une source.

Cette situation qui s’est déclarée en moins de 24 heures dans l’agglomération de Kirumba inquiète plus d’une personne.

Signalons que depuis plusieurs mois, cette entité est sous contrôle des éléments d’autodéfense.

Mwenge Kake, depuis Rutshuru

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.