Accès Humanitaire

Le Président du Bureau du Conseil National de la Jeunesse de la RDC, William Mukambila a été suspendu de ses fonctions par le Ministre de la Jeunesse, Yves Bunkulu, pour « fautes graves ».

Il est reproché à William Mukambila, notamment l’usurpation du pouvoir, faux et usage de faux et l’insubordination.

Dans un arrêté signé le 20 janvier, le Ministre de la Jeunesse explique que l’incriminé a tout d’abord usurpé le pouvoir, en élaborant le 15 septembre 2022 un ordre de mission, qu’il a déposé à l’ambassade de l’Italie en RDC pour une mission officielle successivement en Italie, en France et en Belgique. Pour Yves Bunkulu, cette compétence est reconnue exclusivement au « seul Ministre de la Jeunesse ». 

Dans le même chapitre, le Ministre de la jeunesse explique que William Mukambila s’est aussi permis de signer une note circulaire en date du 13 Janvier 2023, à l’attention des ministres provinciaux de la jeunesse, relative à la suspension de l’organisation des Assemblées Générales Electives des Conseils Provinciaux de la jeunesse. Une prérogative qui selon le Yves Bunkulu, ne lui est également pas reconnue.

Concernant le faux et usage de faux, le Ministre national de la Jeunesse indique que le concerné a utilisé le nom de son Vice-Président en charge des Finances, en l’occurrence Nathanall Atibu et l’a malencontreusement déformé comme signataire de ce document, tout en imitant sa signature.

Parlant de l’insubordination vis-à-vis de la hiérarchie, le Ministre le cite notamment dans l’organisation de la rencontre du 30 Novembre 2022 entre le Chef de l’Etat et les jeunes, qui selon lui, a été dominée par une « désorganisation indescriptible » jusqu’au monnayage des invitations par le concerné.

«Considérant la gestion chaotique du Conseil National de la Jeunesse caractérisée par l’opacité dans la gestion financière et des ressources humaines faits dénoncés par plusieurs mémos des Jeunes et des membres du Bureau du Conseil National de la Jeunesse, Attendu que les faits tels que exposés ci-haut constituent des fautes graves qui entament le sens d’éthique qui se témoigne notamment par le dévouement, la responsabilité honnêteté la dignité et l’intégrité, Est suspendu de ses fonctions du Président du Bureau du Conseil National de la Jeunesse, Monsieur William Mukambila Mukambila » écrit le Ministre de la jeunesse.

Dans le même arrêté, le Ministre désigne M. Nathanael Atibu  Kataweya, Vice-Président du Bureau du Conseil National de la Jeunesse, pour assurer l’intérim du Président jusqu’à la clôture de l’action disciplinaire ouverte contre lui.

Bertin Bulonza

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.