Accès Humanitaire

    Le ministre d’Etat et ministre de l’Urbanisme et habitat, Pius Muabilu, réitère la décision prise par le Gouvernement dans le secteur de l’habitat pendant la crise provoquée par le nouveau coronavirus. Dans un communiqué, celui-ci interdit aux propriétaires immobiliers de déloger les locataires qui n’auront pas à honorer leurs engagements durant la période allant de mars a juin 2020.

    «Consécutivement aux mesures d’urgence prises par le Gouvernement de la République, afin d’alléger les charges en cette période de crise liée à la pandémie de coronavirus, je rappelle qu’il est interdit aux propriétaires immobiliers de déloger tous locataire qui n’aura pas honoré ses engagements de la période de mars à juin 2020.» renseigne-t-il. 

    Il ajoute que cette mesures s’inscrit dans le cadre de préserver la paix sociale, en cette période de lutte contre la pandémie du Covid-19. 

    «Cette mesure vise à préserver la paix sociale et de réduire le risque de contagion. Tout contrevenant à cette mesure subira la rigueur de la loi.» affirme le ministre Pius Muabilu.

    Cette mesure intervient dans un contexte particulier marqué notamment par la proclamation par Félix Tshisekedi de l’Etat d’urgence sanitaire, sur l’ensemble du territoire national pour une durée de 30 jours, suite à la maladie du coronavirus qui a déjà fait 8 décès.

    Reste à savoir si cette mesure sera d’application sur toute l’étendue de la République, ou d’abord seulement dans la ville de Kinshasa, qui est actuellement la plus touchée au pays. C’est notamment puisque le Gouvernement a dernièrement décidé de rendre gratuit l’accès à l’eau et à l’électricité pendant deux mois, mais la Société nationale d’Electricité (SNEL) a plus tard précisé que cette décision ne concerne actuellement que Kinshasa.

    Museza Cikuru 

    Partager.

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.