Accès Humanitaire

Le président de la chambre haute du Parlement, Alexis Thambwe Mwamba, a reçu ce mercredi 9 septembre 2020 en son cabinet de travail, la représentante spéciale du secrétaire général des Nations-Unies, Leïla Zerrougui.

Selon la cellule de communication du Sénat, les deux personnalités ont discuté sur la situation sécuritaire de la partie Est de la RDC, le renouvellement du mandat et la préparation des stratégies conjointes de sortie de la MONUSCO.

Au sortir de l’audience, Leïla Zerrougui a rappelé le sens de sa démarche auprès de toutes les institutions, conformément à la résolution prise par le Conseil de sécurité des Nations-Unies en décembre dernier.

«J’ai commencé cet engagement avec la présidence de la République, puis Madame Mabunda et maintenant avec le Sénat pour qu’on soit d’accord et qu’on soit sur la même longueur d’ondes avec le Conseil de sécurité de l’ONU, sur les prochaines étapes pour préparer justement ce départ. Un départ que le Conseil de sécurité a dit responsable et durable. Donc, il ne faut pas fermer et revenir. Tout le monde au Conseil de sécurité est d’accord qu’après les élections de 2018, c’est le moment de partir.» a-t-elle expliqué.

La responsabilité des congolais pour leur sécurité

S’agissant de la question sécuritaire dans la partie Est de la RDC, Leïla Zerrougui appelle les Congolais à plus de responsabilité; et à ne plus recourir aux exactions.

Par ailleurs, Leïla Zerrougui a incité les chefs de groupes armés à faire valoir les arguments politiques, juridiques et économiques; mais pas la guerre.

«Je pense qu’il y a un travail que les Congolais doivent faire entre eux, quelque soient les conflits qu’on peut avoir. On peut être en divergence, mais on ne peut pas être des ennemis. On n’est pas d’accord, on peut être partenaire aujourd’hui et demain adversaire politique; mais on utilise le langage, la discussion, les arguments juridiques politiques et économiques mais pas la guerre.» a conseillé la cheffe de la Monusco.

La patronne de la Mission Onusienne a reconnu la sagesse et l’expertise diplomatique, du président de la chambre haute du Parlement congolais, Thambwe Mwamba.

Museza Cikuru

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.