Accès Humanitaire

Le Mouvement Kamerhe-libre (MKL) demande au Président de la République Démocratique du Congo, le magistrat suprême Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo de s’investir pour obtenir la libération de son principal allié, Vital Kamerhe afin de sauvegarder l’unité nationale du pays.

Ce mouvement l’a dit ce mardi 19 mai lors de son lancement officiel dans la ville de Bukavu.

Dans une déclaration faite devant la presse locale, ce mouvement révèle que son objectif est de mener des actions pour revendiquer la libération de Vital Kamerhe détenu dans la prison centrale de Makala à Kinshasa « pour des faits inavoués » il y a plus d’un mois.

«Après avoir suivi le déroulement du procès Vital Kamerhe en sa 1ère audience, nous avons constaté que les faits pénaux antérieurement mis à sa charge n’ont pas été ceux pour lesquels  Vital Kamerhe a été amené à répondre à cette audience », souligne le « Mouvement Kamerhe Libre ».

Ce mouvement estime que plusieurs de ces faits ont été élagués par l’organe de la loi,  entre autre les problèmes de construction de sauts -de -moutons, la réhabilitation des routes, des stations d’essences et le détournement de Centaines de  millions  des dollars américains.

« Seuls deux faits ont été retenus à sa charge à la grande surprise de tous les congolais qui attendaient connaître la vérité sur tous ces faits prétendument commis durant l’exécution du programme de 100 jours du chef de l’État », indique le MKL.

Ce mouvement fait savoir que vu la célérité avec laquelle le président national de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC), Vital Kamerhe a été conduit en prison en dépit de la situation sanitaire actuelle liée à la Covid-19, oubliant qu’il est le principal allié du chef de l’État partant de leur accord de Nairobi, « l’arrestation de Vital Kamerhe n’est rien autre qu’un acharnement politique ».

Pou ce faire, le « Mouvement Kamerhe Libre recommande au chef de l’État, magistrat suprême, de s’investir pour obtenir le libération de son principal allié Vital Kamerhe pour sauvegarder l’unité nationale ».

Au caucus des députés nationaux et provinciaux du Sud-Kivu « de se prononcer sur l’arrestation de Vital Kamerhe dans un bref délai et suspendre leur participation aux activités parlementaires aussi longtemps que leur frère ne sera pas libéré » insiste t-il.

Il demande également  aux notables du Sud-Kivu de briser la peur et de se mettre ensemble pour réclamer la libération de leur fils Vital Kamerhe, comme l’avait fait ceux du Kongo Central qui ont montré leur solidarité à l’endroit de Ne Muanda N’Semi.

«En définitive, le mouvement Kamerhe libre décline toute responsabilité au cas où ces actions à mener paralyseraient les activités à tous les niveaux jusqu’à la libération définitive de Vital Kamerhe » précise la déclaration de ce nouveau mouvement.

Joël Mugisho

Share.

2 commentaires

  1. jules Pendo on

    Il le fallait chers camarades Kameristes nous sommes dernière vôtre pensé ainsi que votre brave décision

  2. jules Pendo on

    Il le fallait chers camarades nous appuyons votre correcte pensé et ainsi que votre brave décision.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.