Accès Humanitaire

La tenue dans le délai constitutionnel des prochaines élections en République démocratique du Congo, fait de plus en plus l’objet de doutes. Pour palier à ce problème, les propositions pleuvent de partout.

C’est dans ce cadre que le candidat malheureux aux élections de 2018, Martin Fayulu propose trois à quatre mois de transition. Il a annoncé ladite proposition mardi 21 mars 2023 devant la délégation de l’Association internationale des « Leaders pour la paix ».

Dans la thèse du président de l’ECIDE ; « tous ceux qui vont faire partie du gouvernement de transition ne participeront pas aux prochaines élections ».

Devos Kitoko, secrétaire général de l’ECIDé, a soutenu que l’hypothèse est envisagée dans le cas où la RDC ne tiendra pas les élections dans le délai constitutionnel, raison pour laquelle il a invité la Communauté internationale à aider la RDC dans ce processus.

L’occasion faisant le larron, Martin Fayulu en a profité pour faire requête auprès de ses hôtes, afin que la Communauté internationale vienne en aide à la RDC dans l’organisation des élections transparentes, impartiales et apaisées, dans l’optique de restaurer la légitimité des institutions et de leurs animateurs.

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.