Accès Humanitaire

Bahati Lukwebo, Président national du regroupement politique Alliance des Forces Démocratiques du Congo et Alliés (AFDC-A), invite ses cadres et militants à participer activement à toutes les manifestations pacifiques, qui seront organisées sur toute l’étendue de la République, «dans le cadre de défendre la paix, la démocratie, la bonne gouvernance, l’État de droit et les élections transparentes en république démocratique du Congo.»A travers une correspondance publiée ce dimanche 5 juillet 2020, celui-ci fait savoir que depuis la prolongation de la session ordinaire au Parlement, plusieurs initiatives qu’il juge «democraticides, liberticides et subversives», sont alignées au sein de la chambre basse du parlement, par les membres du Front Commun pour le Congo (FCC). 

Il fait savoir que ces derniers, cherchent non seulement à protéger leurs membres de toutes les poursuites judiciaires, mais aussi «vider la justice congolaise de son pouvoir», tout en s’appuyant sur sa majorité parlementaire.

L’AFDC-A rejette ainsi les propositions des lois Minaku et Sakata, et invite ses représentants à l’Assemblée Nationale à ne plus participer à des éventuelles réunions relatives à l’examen desdites propositions.

Lire aussi Propositions des lois Minaku-Sakata : Félix Tshisekedi n’a pas caché son désaccord

L’AFDC-A rejette aussi l’entérinement de Ronsard Malonda, comme candidat des confessions religieuses à la présidence de la CENI. Il estime que ce choix n’est pas consensuel, et «viole le règlement intérieur de la chambre basse du Parlement.»

Il estime que le rapport sur les 3 dernières séquences électorales devraient être examinées, avant toute désignation. Pour l’AFDC-A, les anciens membres devraient être écartés de la nouvelle équipe.

Irenge Bagenda

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.