Accès Humanitaire

Le Barza Interculturel Héros pour l’Afrique s’est prononcé pour la nième fois sur les menaces et intimidations dont sont victimes, le prix Nobel de la paix 2018 Dr Denis Mukwege et ses proches.

Pour le Barza Interculturel Héros pour l’Afrique, le fait pour un prix Nobel de la paix de dénoncer les massacres contre des civils; ne doit aucunement faire l’objet des menaces pour celui-ci.

Réagissant aux propos tenus la fois dernière par le conseiller spécial du président Rwandais, James Kabarebe; sur les dénonciations du prix Nobel de la paix 2018, le Barza Interculturel Héros pour l’Afrique rappelle à celui-ci que les preuves des massacres commis à l’Est de la RDC; ne doivent pas être libérées devant un plateau de télévision, mais plutôt devant un tribunal.

Lire aussi Bukavu: NGASA/FATSHI appelle à soutenir les actions de Denis Mukwege

« Nous dénonçons à cette occasion, les propos de James Kabarebe, conseiller spécial de Paul Kagame, qui; dans une conférence télévisée sur Rwanda TV, exige au Prix Nobel Dr Denis Mukwege et au rapport Mapping des Nations Unies de lui apporter des preuves; des 6 millions de morts en RDC. Le Barza Interculturel HEROS POUR L’AFRIQUE mentionne que les preuves ne sont libérées que devant un tribunal et non sur un plateau de télévision. » déclare-t-il.

Prenant très au sérieux ces menaces, le Barza Interculturel HEROS POUR L’AFRIQUE dit demander au Gouvernement congolais; de ne ménager aucun effort pour sécuriser le Dr. Denis Mukwege.

Pour rappel le Dr Mukwege avait dénoncé les massacres effectué à Kipupu dans le territoire de Mwenga dans la province du Sud-Kivu. Le prix Nobel 2018 avait estimé que «ce sont les mêmes qui continuent à tuer en RDC depuis 1996; parce qu’ils sont toujours libres et jouissent de l’impunité qui règne au pays

Lire aussi Mukwege sur Gatumba: “ce massacre fait partie des plusieurs autres crimes dont est victime le peuple congolais et pour lesquels je réclame justice”

Quelques jours après cette déclaration, note Le Barza Interculturel Héros pour l’Afrique; James Kabarebe devant la jeunesse rwandaise aurait répondu au Docteur Mukwege en ces termes: «Est-ce que six millions de personnes peuvent mourir sans que l’on ne voie même un cadavre ?»

Par ce fait le Barza Interculturel Héros exhorte le gouvernement congolais à anticiper cette action en envisageant la faisabilité des juridictions transitoires; et pense que c’est une ouverture vers la résurrection du Rapport Mapping de l’ONU tant attendu par le peuple congolais.

Bertin Bulonza

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.