Accès Humanitaire

La Présidence de la République Démocratique du Congo reconnait avoir dépensé 10 millions de dollars américains pour le seul mois de juillet 2020, sur 16 millions USD prévus pour les mois combinés de juillet, août et septembre 2020.

Elle le fait savoir dans une mise au point, dans laquelle elle dément les informations dernièrement distillées à travers la presse; selon lesquelles elle a dépensé 17,6 millions de dollars américains pour ce mois de juillet.

La Présidence note que les médias se sont appuyés sur le Plan d’engagement établi au Ministère du Budjet;  alors que selon elle, ces derniers «n’ignorent pas que la réalité des dépenses publiques des institutions est mieux renseignée par un autre instrument; le Plan de trésorerie établi au ministère des finances.»

«En réalité, le Plan de trésorerie indique que pour le mois de juillet, la présidence de la République, n’a consommé que l’équivalent d’environ 10 millions de dollars américains soit 19 923 000.000 Francs congolais. Il y a donc un écart de plus de 7,6 millions de dollars par rapport aux montants avancés par Jeune Afrique qui ne sont jamais passés dans les livres de la présidence, mais qui figurent dans le Plan d’engagement. Cette enveloppe budgétaire de 10 millions de dollars américains, a servi notamment aux rémunérations du personnel de la présidence de la République et au frais de fonctionnement» explique le communiqué du 22 août, consulté par Laprunellerdc.info.

Autre fait que la Présidence tient à dénoncer, c’est «l’amalgame sciemment entretenu entre le Président de la République et la présidence de la République.»

Selon elle, l’on tend à faire croire que ces crédits budgétaires sont consommés exclusivement par l’institution Président de la République, incarnée par la personne de son Excellence Félix Tshisekedi; alors que rappelle-t-elle, l’institution Président de la République pour remplir ses hautes charges d’État;  dispose de 11 services, regroupés sous le vocable présidence de la République.

Lire aussi RDC: le dollar pourrait dépasser 2.600 Fc si les dépenses publiques ne sont pas ajustées (Matata Ponyo)

Même avec cette mise au point, il reste clair que la Présidence est allée au-delà des prévisions en ce mois de juillet; avec un plan d’engagement arrêté d’une moyenne de 5 millions USD.

Plusieurs économistes estiment que quand on va au-delà de ce qui est prévu dans le plan d’engagement; il y a risque d’utiliser la planche à billets, avec toutes les conséquences. 

Il serait donc judicieux de fonctionner sur la base caisse, c’est-à-dire dépenser en se basant sur ce qui a été effectivement mobilisé, conseillent plusieurs experts.

Museza Cikuru

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.