Accès Humanitaire

La démission de la ministre déléguée près le Ministère de l’Environnement et Développement durable en charge de l’Economie du Climat était prévisible et il y aura d’autres. C’est ce qu’affirme Richard Mwenyemali, membre du parti « Ensemble pour la République», ce mercredi 19 juin 2024 à La Prunelle RDC.

Il l’a dit après la démission de cette ministre intervenue mardi 18 juin à Kinshasa, une semaine seulement après sa nomination au poste du ministre chargée de l’Économie du Climat.

Lire aussi : RDC : à moins d’un mois de sa nomination, la ministre déléguée en charge de l’économie du climat démissionne

Selon cet opposant, les membres de l’Union Sacrée devraient se remettre en cause car le gouvernement en place nomme des personnes pour diriger le pays sans leur approbation. Celui-ci ajoute que l’Union Sacrée ne travaille qu’avec ceux qui se courbent à sa volonté.

« Je pense que Madame Stéphanie Mbombo, a compris qu’il n’y avait pas autre chose à faire que de démissionner. Le Ministère qu’elle gère est un bon ministère mais les histoires qu’elle a rencontrées là-bas l’ont poussé à démissionner ». 

Pour Richard Mwenyemali, l’Union Sacrée devrait revoir sa manière de travailler en mettant en avant les attentes du peuple. Cet acteur politique pense que le pays est mal gouverné et que les choses s’empirent du jour au lendemain.

Signalons que, quelques heures après la lettre de démission de l’ex Ministre déléguée à l’Environnement et développement durable en charge de l’Économie du Climat, le cabinet de la Première Ministre a accusé réception de ladite lettre et en a pris acte.

Vinciane Ntabala

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.