Accès Humanitaire

    La Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO), se dit prête à apporter sa contribution susceptible d’aider le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi à réussir son deuxième et dernier mandat pour l’intérêt du Peuple congolais. C’est ce qu’ont affirmé les Archevêques et Evêques membres de la CENCO, délégués par leurs assemblées épiscopales provinciales pour le suivi du processus électoral.

    Dans une déclaration rendue publique à Kinshasa, ces pasteurs de l’Église catholique sont revenus notamment sur les nombreuses irrégularités constatées, les incidents notés et la fraude déclarée lors des récentes élections du 20 décembre 2023 et qui selon eux, ont sérieusement affecté les élections et entamé la confiance des électeurs. Une situation qui, selon la CENCO, comporte un grand risque de rentrer au monopartisme, ce qui serait un grand recul pour une démocratie naissante en République Démocratique du Congo.

    Lire aussi : Élections en RDC : la CENCO et l’ECC déplorent un processus électoral qui a connu plusieurs cas de violation du cadre légal

    Pour ce faire, les Archevêques et Evêques membres de la CENCO ont invité le président Félix Tshisekedi déclaré vainqueur de la présidentielle à être un véritable garant de l’unité nationale. C’est à cette condition que la CENCO devrait, selon cette déclaration, apporter sa contribution pour l’aider à réussir son dernier mandat constitutionnel.

    « Nous recommandons au Président de la République d’être le garant de l’unité nationale et de l’intégrité territoriale. Nous lui apporterons notre contribution susceptible de l’aider à réussir ce deuxième et dernier mandat pour l’intérêt du Peuple congolais », ont rassuré les Archevêques et Evêques membres de la CENCO.

    Ces derniers ont demandé au Gouvernement de prendre des mesures nécessaires et urgentes pour décourager la xénophobie, et les élans de tribalisme notés dans les discours tout au long de la campagne électorale et de mettre en place un mécanisme politique pour renforcer la cohésion nationale.

    « Comme nous l’a dit le Pape François, lors de son voyage apostolique dans notre pays, il n’y a pas de paix sans fraternité. C’est un choix de faire de la place dans nos cœurs pour tous, de croire que les différences ethniques, régionales, sociales, religieuses et culturelles, ne sont pas des obstacles au vivre- ensemble. L’avenir d’un pays dépend de son peuple. Retenons dans notre conscience qu’on ne libère pas un peuple, le peuple se libère lui-même. Que chaque Congolais se sente concerné par la construction de notre pays. Pour ce faire, nous exhortons tous les congolais à rester vigilants et engagés dans l’exercice de notre souveraineté », peut-on lire dans cette déclaration des Archevêques et Evêques catholiques.

    Dans ce même ordre d’idée, les prélats catholiques invitent le peuple congolais et les jeunes particulièrement, à ne pas se laisser manipuler et instrumentaliser par les acteurs politiques qui les exploitent pour leurs intérêts égoïstes.

    Un appel a été lancé à tout le Peuple congolais et aux hommes de bonne volonté, au dialogue, au calme, à la paix et à l’apaisement des esprits.

    La CENCO a par la même occasion réaffirmé son engagement à continuer la formation du Peuple congolais aux valeurs morales et citoyennes.

    « Celui qui se livre à la fraude n’habitera pas dans ma maison (Ps 101,7). « Nous ne le dirons jamais assez sans exigences morales et spirituelles, nos ressources naturelles et toute la technicité du monde ne peuvent rien apporter pour l’avènement d’un Congo nouveau », ont réaffirmé les prélats catholiques.

    Bertin Bulonza

    Partager.

    Un commentaire

    1. Pingback: Les propos du Président Burundais Evariste Ndayishimie risquent de nourrir la violence et la discrimination contre les personnes homosexuelles.  Pour l’organisation de défense des droits de l’homme Human Right Watch, le président burundais attise

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.