Accès Humanitaire

A l’invitation du Gouvernement burundais, une délégation de la RDC a séjourné à Bujumbura du 4 au 5 octobre 2020; dans le cadre de la 2ème session de la Consultation Ministérielle Bilatérale sur la paix et la Sécurité entre la République du Burundi et la RDC.

La délégation congolaise était conduite par Marie Tumba Nzeza, Ministre des Affaires Etrangères; qui a échangé après la session avec son homologue burundais Albert Shingiro; sur la gestion des questions de sécurité à la frontière commune entre le Burundi et la RDC; la promotion des échanges commerciaux entre les deux pays, la gestion  de la pandémie de la Covid-19; ainsi que d’autres  questions d’intérêt commun.

Le communiqué final de la rencontre indique qu’après avoir identifié les défis auxquels sont confrontés les deux pays; les délégations ont formulés  les recommandations suivantes:

  1. Etablir un Mémorandum d’Entente sur le renforcement et le maintien de la Paix et de la Sécurité sur la frontière commune entre la République du Burundi et la République  Démocratique du Congo ;
  2. Mettre en place un cadre d’échange d’informations entre les autorités administratives des deux pays à tous les niveaux ;
  3. Initier des rencontres régulières des autorités militaires, policières et administratives des provinces frontalières du Burundi et celles de la République Démocratique du Congo ;
  4. Mettre en place des mécanismes conjoints de stabilisation de la plaine de la Rusizi/Ruzizi qui prennent en considération le développement durable, dans l’objectif de faire du Lac  Tanganyika notre « mare nostrum », notre patrimoine  commun, et de sécuriser l’espace tout autour des frontières ;
  5. Réhabiliter la Route Nationale No 5 Bukavu-Uvira dont 10 km ont déjà été asphaltés pour faciliter le flux des biens et des personnes entre le Burundi et la République Démocratique du Congo ;
  6. Demander aux deux pays d’accélérer les démarches de la réhabilitation du pont qui relie la province de Cibitoke au Burundi et la province du Sud-Kivu en République  Démocratique du Congo ;
  7. Réguler et accroitre les échanges commerciaux transfrontaliers dans l’intérêt bien compris des économies des deux pays ;
  8. Mettre en place un plan opérationnel conjoint de neutralisation des forces négatives et autres groupes armés déstabilisant nos deux pays, notamment en organisant des patrouilles  coordonnées de part et d’autre de notre frontière commune ;
  9. Mettre en place un pont pour piétons reliant Gihanga à Kagina au Sud-Kivu ;
  10. Conjuguer les efforts en vue de lutter contre la fraude et la contrebande transfrontalières ainsi que le trafic illicite des ressources naturelles;
  11. Mettre en place un mécanisme conjoint de protection de l’environnement le long de la frontière commune en l’occurrence le littoral du Lac Tanganyika et la plaine de la  Rusizi/Ruzizi ;
  12. Réactiver les activités de la Commission Technique Mixte chargée de la Démarcation et de la Matérialisation de la frontière commune entre les deux pays ;
  13. Encourager l’échange d’informations et de renseignements entre les Forces de Défense et les Services de Sécurité en particulier sur la sécurité transfrontalière ;
  14. Impliquer les Forces de la Marine de nos deux pays dans le contrôle du Lac Tanganyika par des patrouilles coordonnées, pour empêcher toute activité des forces  négatives opérant le long du Lac Tanganyika ;
  1. Signer un Accord Bilatéral spécifique pour la gestion du séjour et de l’établissement des ressortissants des deux pays sur le territoire de l’un ou de l’autre ;
  2. Réactiver la Tripartite Burundi-République Démocratique du Congo-Haut-Commissariat pour les Réfugiés pour entre autres, relocaliser les camps des  réfugiés burundais conformément aux normes exigées par le  Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés et encourager leur retour volontaire dans leurs pays  respectifs ; 
  3. Charger les services des migrations des deux pays d’étudier la question des postes frontaliers juxtaposés ;
  4. Mettre en place une Commission Mixte Permanente en charge des questions Politiques, de Défense et de Sécurité ;
  5. Harmoniser et standardiser les outils et les pratiques qui  concourent à réduire les conséquences de la circulation  transfrontalière des maladies à travers les mouvements des  populations des deux pays.

Signalons qu’au cours de sa visite, Marie Tumba a été reçue en audience par Evariste Ndayishimiye, Président de  la République du Burundi; pour lui transmettre un message de  son homologue congolais, qui a félicité  les autorités burundaises pour l’organisation des dernières  élections générales; et la mise en place  de nouvelles Institutions démocratiques.

La Rédaction

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.