Accès Humanitaire

Le Conseil Territorial de la Jeunesse,CTJ, du territoire de Nyiragongo alerte sur des arrestations signalées actuellement dans le groupement Muja, Kibati notamment dans le Village Mutaho et Kanyati en territoire de Nyiragongo nous sommes en province du Nord-Kivu.

Le dernier cas en date est celui d’une femme connue sous le nom de Jeannette et un homme appelé Ndaisaba ainsi qu’un enfant de bas âge capturés ce jeudi 13 février 2020.

Selon Kitalyaboshi Ndacho Eric, Président du Conseil Territorial de la Jeunesse de Nyiragongo (CTJ) qui nous livre l’information, ces agriculteurs ont été capturés quand ils exerçaient des travaux champêtres.

Kitalyaboshi ajoute que parmi les personnes capturées deux seraient libérés et d’autres garder toujours dans les mains des ecogardes dans leur base de Kihisi en groupement de Munigi.

Le Conseil Territorial de la Jeunesse de Nyiragongo appelle à l’organisation urgente d’un dialogue entre l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN) et la communauté riveraine du du parc national de Virunga (PNVI) pour diminuer la tension qui se vie actuellement entre les deux violence.

Pour le président de cette structure de la jeunesse, ces actes commis par le personnel de l’ICCN violent les droits humains et risquent d’eternir l’image de cette société, il en appelle à un dialogue à la place de la violence.

Selon la même source, la jeunesse de ce territoire menace de mener des actions de grande envergure si rien n’est fait par les agents de l’ICCN dans un bref délai pour la liberation de ces personnes.

Notre source fustige cette brutalité manifestée par les ecogardes de l’ICCN qui continue a garder ces personnes au lieu de les transférer dans les juridictions compétentes de la chefferie où ils devraient être écoutés.

Disons que c’est ne pas le premier cas dans cette entité, plusieurs conflits ont toujours opposé les populations riveraines du parc National de Virunga. Cela suite au problèmes des limites entre les deux parties qui reste en conflit.

Contacté à ce sujet, Monsieur Keita conservateur de l’ICCN s’est réservé de tout commentaire et à promis se prononcer prochainement.

Freddy Ruvunangiza, depuis Goma

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.