Accès Humanitaire

Le dialogue socio-sécuritaire ou encore dialogue de vérité a bel et bien commencé ce jeudi 30 juillet à Goma, au Nord-Kivu.

Ce Dialogue est initié dans l’objectif d’amener toutes les communautés à identifier les causes des conflits en province du Nord-Kivu et proposer ainsi les pistes de solutions durables afin de résorber une fois pour toutes les velléités guerrières.

Selon le Gouverneur Kasivita qui a ouvert les assises, ce dialogue s’inscrit bien dans sa vision de faire du Nord-Kivu un oasis de paix, où il fait beau vivre pour toutes les communautés. Il souhaite que cela soit un cadre d’échange sans tabou et sans hypocrisie car leur avenir en dépend.

« L’idée de ce dialogue est intimement liée à ma vision de faire du Nord-Kivu un oasis de paix pour toutes les communautés et où il fait beau d’entreprendre et vivre« , a–t-il indiqué.

Lire aussi: Dialogue social à Goma: trois députés proposent aux participants de voter pour un système de gestion rotative entre les communautés

dialogue du Nord-Kivu
des participants au dialogue

Plus ou moins 200 personnes venues de différentes communautés ethniques du Nord-Kivu, se réunissent au tour d’une même table dans ce dialogue social de vérité, organisé en ville de Goma sous la houlette du Gouverneur Carly Kasivita pour des échanges, analyses, critiques et résolutions sur la situation socio-securitaire de la province.

Ces assises de trois jours ont été ouvertes officiellement par l’autorité provinciale, en présence du président de l’assemblée provinciale du Nord-Kivu.

Pour cette première journée, à part le point de baromètre sur les victimes dues aux différents conflits au Nord-Kivu qui sera développé par la société civile, les communautés ethniques vont présenter leurs cahiers des charges.

Bienfait Tumsifu et Richard Kaponirwe

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.