Accès Humanitaire

L’organisation non gouvernementale Centre d’études pour la promotion de la paix la démocratie et le droit de l’homme (CEPADHO), alerte sur l’érection d’un camp des rebelles ougandais ADF dans la province de l’ituri, voisine avec le Nord-Kivu, où ces rebelles sont plus actifs.

Cette organisation qui alerte à travers son bulletin sur la situation sécuritaire en ville et territoire de Beni(Nord-Kivu) du samedi 9 mai 2020, précise que les recherches effectuées cette semaine par ses services de monitoring mentionnent que les ADF auraient érigé une nouvelle position à Isiro, derrière la rivière Samboko dans la Province voisine de l’Ituri.

Celle-ci ajoute que ce sont des maï-maï Kyandenga , qui servent de béquille à ces islamistes ADF qui se seraient installés dans la même contrée,  pour les couvrir.

Cette organisation indique également que les ADF seraient positionnés depuis peu à Mbume, à l’ouest d’Otomabere en Chefferie des Walese Vukutu, territoire d’Irumu en Ituri.

Le CEPADHO, pense que cette situation devrait attirer l’attention des FARDC invitées à ne pas tomber dans la stratégie de diversion de ces deux groupes alliés.

Par ailleurs la même organisation note que le carnage perpétré à Mbingi et Mabatundu  porte à au moins 507, les civils massacrés par les ADF en représailles aux offensives de grande envergure lancée contre eux par les FARDC depuis le 30 octobre 2019.

Pour ce faire, l’ONG-DH, attire l’attention de l’opinion sur l’identité de ceux qui composent le groupe des ADF.

Cette organisation (CEPAFHO), rappelle qu’au côté des sujets de nationalités étrangères, il existe des combattants recrutés parmi les fils et filles du terroir (de Beni-Lubero) qu’il faut démasquer. C’est pourquoi Maître Omar Kavota, son vice président en appelle à la vigilance de tous, car « l’ennemi est aussi parmi nous, Conclut-il. »

Roger Kambale, depuis Beni

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.