Accès Humanitaire

    Au moins 3 personnes viennent d’être grièvement blessées ainsi que des maisons endommagées, c’est le bilan provisoire de l’explosion d’une bombe à Mugunga, dans la ville de Goma. Celles-ci ont probablement été larguées par les rebelles du M23-RDF-AFC depuis les lignes des fronts proches de Goma.

    Cette bombe a été larguée l’après-midi de ce vendredi 2 février 2024 aux environs de 14 heures locales au quartier Mugunga en commune de Karisimbi non loin du complexe scolaire Nengapeta.

    Lire aussi : Guerre du M23: une bombe larguée sur une maison d’habitation fait au moins 10 morts et plusieurs blessés à Mweso (Masisi)

     Sans donner beaucoup de détails, la Société civile locale qui confirme la nouvelle indique que ces bombes seraient larguées par les rebelles du M23-RDF-AFC.

    Ces rebelles s’affrontent depuis plusieurs jours contre l’armée gouvernementale dans plusieurs agglomérations du territoire de Masisi.

    Pendant ce temps, d’autres sources concordantes évoquent un bilan d’un mort et des blessés admis aux soins.

    À leur tour, les FARDC chargent le M23-RDF d’avoir largué ces bombes depuis les collines de Masisi.

    « La bombe a été tirée par le M23-RDF à partir de la colline de Kagano, nos services y travaillent maintenant et nous vous reviendrons bientôt avec plus de détails », a déclaré Guillaume le colonel Guillaume Ndjike Kaiko Porte-parole de l’armée dans la région.

    Il faut dire que ces bombardements interviennent alors que le Président de la République démocratique du Congo Félix Antoine Tshisekedi avait déclaré depuis la ville province de Kinshasa, qu’il était prêt à mener une guerre avec le Rwanda si même par hasard une balle tombait sur  la ville de Goma.

    Freddy Ruvunangiza, depuis Goma

    Partager.

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.