Accès Humanitaire

    Le Gouverneur de la province du Nord-Kivu, le Général Major Peter Cirimwami envisage l’interdiction de circulation des motos à partir de 18 heures sur toute l’étendue de la ville. Cette mesure qui peut venir dans les prochains jours pourrait également interdire aux cambistes d’œuvrer pendant les heures vespérales.

    C’est ce qui ressort d’une réunion tenue par les membres du Conseil provincial de sécurité élargi aux cadres de base ce Mardi 9 janvier 2024 au quartier Mugunga en commune de Karisimbi.

    Parmi d’autres mesures prises, il y a le renforcement des effectifs policiers dans le quartier Mugunga en vue de lutter contre la criminalité urbaine.

    « Le comité provincial de sécurité a pris des grandes décisions telles que: incessamment, il ne sera plus question que les motos circulent à partir de 18 heures mais aussi parce que les amis communément appelés des cambistes sont victimes des groupes qui utilisent illégalement des armes, il a été retenu que ces derniers doivent également arrêter leurs activités à partir de 18 heures. Aussi, le conseil provincial de sécurité a promis à la population de cette partie de la province d’ouvrir un poste de police qui aura une mobilité comme l’a promis l’autorité provinciale », a déclaré le Lieutenant-colonel Guillaume Ndjike Kaiko, porte-parole du Gouverneur militaire.

    Un appel a été lancé à la population de cette entité afin d’accompagner les éléments de la police qui seront y déployés.

    Il est à rappeler qu’au moins 10 personnes ont été tuées en l’espace seulement d’un mois, les unes par des bandits armés et les autres par justice populaire aux quartiers Mugunga et Lac-vert, respectivement des entités de la commune de Goma et Karisimbi où l’insécurité bat son plein.

    Freddy Ruvunangiza, à Goma 

    Partager.

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.