Accès Humanitaire

Deckson Assani Kamango, journaliste à la radio Oméga de Kindu et l’un des correspondants de Laprunellerdc.info à Kindu est aux arrêts depuis le vendredi 7 février sur plainte du Gouverneur de province Musafiri Nkola Myoma Auguy.

Selon la plainte, deux infractions sont à sa charge. Il s’agit de « l’outrage à l’autorité » et « diffamation ».

Deckson Assani Kamango a été arrêté sous le mandat d’amener du procureur général qui a lui-même instruit le dossier.

Il lui est reproché d’avoir diffusé des informations qualifiées de « sécrètes » dans son blog actualitesmaniema le 6 février dernier. C’est ce que lui a révélé le magistrat instructeur du dossier. Ces informations dites sécrètes lui seraient fournies par l’ex ministre des mines, Aloise Kathinga Kanyama.

Transféré ce même vendredi à la prison centrale de Kindu, Deckson Assani Kamango croupit jusqu’en ce moment dans la misère sous le motif qu’il qualifie de non valable.

D’autres journalistes seraient dans le viseur de l’autorité provinciale, expliquent plusieurs sources.

Selon plusieurs observateurs, l’arrestation dont est victime Deckson Assani Kamango constitue un musellement de la liberté de presse dans la ville de Kindu.

« Nous craignons que cela ne soit pas synonyme d’une chasse contre les professionnels de média dans le chef lieu du Maniema, » dit un défenseur des droits humains.

L’article causant son arrestation parle d’une analyse sur la situation politique actuelle au sein du gouvernement provincial. Un article que vous pouvez lire ici: Maniema : Le Gouverneur défie-t-il ses électeurs Députés provinciaux et se met sur une chaise éjectable ?

Amisi Ramazani Florimond, depuis Kindu

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.