Accès Humanitaire

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a plaidé ce mercredi 17 février devant le Conseil de sécurité; en faveur d’un Plan mondial de vaccination contre la pandémie de Covid-19, «pour vaincre cette maladie qui ravage le monde depuis un an.»

Selon lui, le monde a besoin de toute urgence d’un Plan mondial de vaccination pour rassembler tous ceux qui ont le pouvoir; l’expertise scientifique et les capacités productives et financières nécessaires.

Il a regretté que les progrès en matière de vaccination aient été extrêmement inégaux et injustes. «Jusqu’à maintenant, dix pays seulement ont administré 75% de tous les vaccins anti-Covid-19; alors que plus de 130 pays n’ont pas reçu une seule dose. Les personnes touchées par les conflits et l’insécurité courent un risque particulier d’être laissées pour compte,» a noté M. Guterres.

Dans ce contexte, le chef de l’ONU a estimé que le G20, qui rassemble les vingt principales puissances économiques mondiales; était bien placé pour créer un groupe de travail d’urgence chargé de préparer ce Plan mondial de vaccination; et de coordonner sa mise en œuvre et son financement.

«Ensemble, nous pouvons garantir un approvisionnement suffisant, une distribution équitable et la confiance dans les vaccins. Nous pouvons vaincre cette maladie. Nous pouvons relancer nos économies. Je suis convaincu que c’est possible », a dit le Secrétaire général.
Henrietta Fore

De son côté, la cheffe de l’UNICEF, Henrietta Fore, a estimé que l’effort mondial de vaccination devait inclure les millions de personnes; qui vivent ou fuient les conflits et l’instabilité. «Un accès équitable aux vaccins pour tous, y compris ceux qui vivent dans des conflits, est essentiel. Non seulement pour des raisons de justice. Mais comme seul moyen de mettre fin à cette pandémie pour tous », a-t-elle dit.

Celle-ci a rappelé que l’UNICEF appuyait la réponse mondiale à la Covid-19 dirigée par l’OMS; apportant son expérience et son savoir-faire à cette tâche colossale, notamment pour acheter et livrer les vaccins.

« Nous visons à acheter deux milliards de doses de vaccins anti-Covid-19 d’ici la fin de cette année. Ceci s’ajoute aux deux milliards de doses d’autres vaccins que nous achetons normalement, chaque année au nom de 100 pays », a expliqué la Directrice générale.

Elie Matabaro, stagiaire ISC

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.