Accès Humanitaire

    Le Bureau de la Coordination Provinciale de la Société Civile Forces Vives du Nord-Kivu  dit avoir suivi avec grand étonnement la campagne de diabolisation et des menaces pilotées par le M23-RDF-AFC contre sa structure et ses animateurs, plus particulièrement son Président de la Coordination Territoriale de Rutshuru, Monsieur Jean-Claude Bambanze.

    Ceci après avoir dénoncé sur les ondes de la Radio Okapi en date du 08 Janvier 2024 les crimes graves que commettent les combattants de la « mosaïque criminelle susmentionnée » sur les populations civiles dans les zones sous leur dictat. 

    Lire aussi: Discours de haine en RDC : la mise en garde du PG près la Cour de Cassation

    « Notons que par sa mise au point du 09 Janvier 2024, signée par son porte-parole, Monsieur Lawrence Kanyuka, le M23-RDF-AFC a laissé transparaitre une diabolisation, un acharnement, des intimidations et des menaces très sévères contre la Société Civile, ses acteurs en général et de manière particulière Monsieur Jean-Claude Bambanze, Président de la Coordination Territoriale de la Société Civile Forces Vives de Rutshuru et la Radio Okapi », dit le communiqué de la Société Civile Forces Vives au Nord-Kivu.

    Lire aussi: RDC : le réseau « SentinELLES» prêt à surveiller la période de la campagne électorale pour décourager les discours de haine et la violence

    Le Bureau de Coordination provinciale de la Société Civile Forces Vives du Nord-Kivu dit prendre avec tout le sérieux les menaces contre sa structure et ses acteurs très visés depuis longtemps par le M23-RDF-AFC. Il informe aussi l’opinion internationale, nationale et locale que tout mal qui pourrait subvenir à la Société Civile du Nord-Kivu, à ses acteurs et particulièrement son Président de la Coordination Territoriale de Rutshuru, Monsieur Jean-Claude Ambanze a une adresse appelée M23-RDF-AFC. 

    « Urgeons Son Excellence Monsieur le Président de la République et Monsieur le Gouverneur Militaire de la Province du Nord-Kivu à prendre des mesures qui s’imposent pour assurer la sécurité des installations de la Société Civile, ses acteurs partout où ils se trouvent et particulièrement son Président de la Coordination Territoriale de Rutshuru, Monsieur Jean-Claude Bambanze visés par le M23-RDF-AFC ».

    Lire aussi: Élections en RDC : la hausse des discours de haine préoccupe l’ONU !

    La Société Civile du Nord-Kivu appelle toute la population en général et les jeunes en particulier à rejeter l’appel à l’adhésion à « l’entreprise criminelle » M23-RDF-AFC et dénoncer régulièrement les abus dont ils sont victime de la part des combattants de ce « mouvement criminel militant pour la balkanisation de notre pays ».

    Jean-Luc M. 

    Partager.

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.