Accès Humanitaire

Les victimes de la guerre de 6 jours, disent être choquées de voir, 20 ans après la guerre qui les a endeuillé, elles ont porté seules ce lourd fardeau.

Le plus choquant et le plus humiliant ce n’est pas seulement les armes lourdes qui ont détruit la ville de Kisangani et les vies des boyomais mais ce que pendant toutes les deux décennies, nous avons porté ce fardeau seul.

Selon leur déclaration, ces dernières disent avoir l’impression que leur peine et leur malheur n’est pas compris et partagé ne serait-ce que par la nation congolaise notre mère patrie.

Elles regrettent que les gouvernants se soient succédés et qu’aucun d’eux n’ait permis aux victimes de la guerre de 6 jours de se sentir justifié grâce à une quelconque réparation du préjudice subit

«L’alternance de 2018 nous a fait rêver d’un dénouement décent de cette affaire mais hélas» ont-elles déclaré.

Par ailleurs, les victimes de la guerre de 6 jours demandent au gouvernement de construire des mémorial en l’honneur des victimes.

Cela 20 ans depuis les affrontements des troupes rwandaises et ougandaises se batu sur le sol congolais, pendant 6 jours à Kisangani.

Au moins 1000 personnes en sont mortes et 3000 autres restées handicapées.

Jean-Luc M.

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.