Accès Humanitaire

Plus de 560 ménages des déplacés vivent sans assistance humanitaire depuis plusieurs semaines à Biakato-centre, dans la chefferie des Babila-Babombi, en territoire de Mambasa, dans la province de l’Ituri.

Selon des sources concordantes, ces déplacés qui vivent dans des familles d’accueil certains et d’autres dans des salles de classe; ont fuit des atrocités des rebelles ougandais de forces démocratiques alliées (ADF) dans plusieurs villages du territoire de Beni au Nord-Kivu.

Ces statistiques sont contenues dans le rapport du parlement des jeunes du territoire de Mambasa. A en croire cette structure qui a rendu public ce rapport ce dimanche 10 janvier 2021; plusieurs autres déplacés qui n’ont pas encore été recensés vivent dans des mêmes conditions difficiles dans plusieurs autres agglomérations de Mambasa.

Alithum Trésor, cadre du parlement des jeunes à Mambasa explique que ces derniers sont plus de deux milles (2 000) déplacés répartis dans plus de 560 ménages.

«À Biakato seulement , nous avons enregistré plus de deux milles trois cent trente-quatre (2 334) déplacés, qui sont repartis dans plus de 560 ménages. Ils vivent sans aucune assistance humanitaire. Parmi ces déplacés figurent 200 hommes, 360 femmes et plus de 1774 enfants. Les uns sont dans des familles d’accueil et d’autres dans des écoles de la place.» Explique-t-il à Laprunellerdc.info.

Sur ce, le parlement des jeunes plaide pour une intervention urgente des autorités compétentes et des organisations internationales intervenant dans le domaine humanitaire avant que le pire n’arrive .

Lire aussi: Nord-Kivu: l’évêque de Butembo-Beni lance une campagne de collecte des vivres et non vivres en faveur des déplacés

Le parlement appelle aussi la population à la solidarité africaine en faveur de ces déplacés.

Roger Kakulirahi, depuis Beni

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.