Accès Humanitaire

    Des miliciens Maï-Maï ont de nouveau signé une attaque le matin de ce vendredi 27 mars 2020 à Biakato, dans le territoire de Mambasa en Ituri.

    Selon l’ONGDH, Convention pour le Respect des Droits humains (CRDH) qui confirme l’attaque, le bilan provisoire est de 2 éléments Maï-Maï tués, et 4 autres capturés par les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC).

    Au cours de cette même attaque, ajoute la CRDH, trois civils ont aussi été blessés dans le quartier Vubali de Biakato.

    Par contre, le député provincial Kahindo Sivirwa Omer, élu de Mambasa, avance un bilan de 3 miliciens Maï-Maï tués, et plusieurs blessés parmi eux 2 civils.

    Cet élu du peuple s’inquiète de l’activisme des miliciens dans cette partie. Cette attaque, dit-il, est la deuxième qui cible les positions des forces de sécurités et la base de la coordination de la riposte à Biakato, en l’espace de deux jours.

    « Aujourd’hui, ces malfrats ont bien rencontré la résistance de nos FARDC bien positionnés qui viennent de les mettre en déroute, et sont à leur poursuite dans la forêt vers l’ouest de la cité de Biakato. » se réjouit-il néanmoins.

    Notons que les activités socio-économiques ont, pour cette cause, été paralysées dans cette agglomération presque toute la journée.

    Lire aussi Ituri: au moins un mort dans une nouvelle attaque Maï-Maï à Biakato

    Pour rappel, des miliciens Maï-Maï ont de nouveau attaqué  la localité de Biakato, chef-lieu de la chefferie de Babila-Babombi, en territoire de Mambasa (Ituri),  ce mercredi 25 mars 2020. D’après la Société Civile locale, un élément de la police a été tué, et des détenus évadés du cachot de la Police à Biakato.

    Roger Kambale, depuis Beni

    Partager.

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.