Accès Humanitaire

Maître Achille Kapanga, acteur politique et notable de de la région de Beni, plaide pour un dialogue franc entre la notabilité de Beni, pour tenter de trouver solution aux problèmes des massacres persistant depuis plusieurs jours dans la région.

Celui-ci, s’est ainsi exprimé au cours d’une interview à Laprunellerdc.info, au sortir du cabinet du maire de la ville après une audience lui accordée ce jeudi 17 septembre 2020.

Pour lui, seul le dialogue franc entre notabilité et différentes couches sociales pourra trouver solution à l’insécurité orchestrée par des ADF , depuis des années dans la zone.

«Je suis venu voir le maire pour lui faire part de mon idée d’organiser un dialogue franc entre la notabilité et les différentes couches sociales. Cela, pour réfléchir sur les pistes des solutions pour mettre fin aux tueries des rebelles dans la région. J’ai souvent dit la que politique de populisme ne nous aide à rien. Nous interpellons nos autorités et députés. Pourquoi ils ne parlent pas le même langage. S’entreacuser plonge de plus la population dans une confusion. Je crois que ce dialogue pourra nous aider à prendre des nouvelles mesures afin de trouver une solution» , declare-t-il.

Entre-temps, Maître Achille Kapanga, appelle les jeunes à ne pas fréquenter la brousse pour combattre l’ennemi avant ce dialogue.

« Nous avons bien-sûr un problème, vous savez que nous sommes entourés par une forêt , parfois les jeunes se mettent en colère et veulent entrer en brousse pour traquer les rebelles ADF. L’idée n’est pas du tout mauvaise mais nous devons vraiment réfléchir car si nous pouvons prendre l’exemple d’Oicha, ou les jeunes ont été tué en plein Salongo, nous devons pas accepter que d’autres aillent là-bas pour la cause. C’est pourquoi nous disons que nous devons d’abord faire un dialogue» ajoute-t-il.

Roger Kakulirahi, depuis Beni

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.