Accès Humanitaire

Le Gouverneur du Haut-Uele est venu à la rescousse des détenus de la prison centrale d’Isiro ce vendredi 2 octobre 2020.

s’est dit révolté des conditions de vie des détenus de la prison centrale d’isiro.

C’était lors de sa visite à ces locataires de la maison carcérale du chef-lieu de la province du Haut-Uele.

Dès son arrivée dans la cour de cette prison centrale, accompagné de son ministre de la Justice et Droits Humains, des membres du comité provincial de sécurité ainsi que quelques autorités judiciaires, le chef de l’Exécutif provincial du Haut-Uele s’est dit touché intérieurement par les conditions d’hébergement des prisonniers.

C’est ainsi que sans transition, il a ordonné la prise en charge médicale immédiate de tous les malades sur fond du gouvernement provincial pour essayer de sauver la situation.

Aussitôt les procédures administratives remplies par la hiérarchie judiciaire, l’ambulance de l’Hôpital Général d’Isiro a été dépêchée à la prison pour l’évacuation d’une quinzaine d’entre eux pour internement et prise en charge médicale conformément aux instructions de l’autorité provinciale coordonnées par le ministre provincial de la Santé Docteur Norbert Mandana.

Comme pour toutes les maisons carcérales, en RDC, la prison centrale d’Isiro ressemble à un mourroir.

Des détenus sont souvent confrontés au manque de nourriture, médicament, la surpopulation des prisons….

Les organisations de défense des droits humains avaient plusieurs fois alerté sur les conditions inhumaines qui sévissent les prisons congolaises. Malgré les multiples promesses des autorités nationales, rien n’a changé.

Richard Kaponirwe, depuis le Haut-Uele

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.