Accès Humanitaire

C’est effectivement ce lundi 26 Avril 2020 qu’ont été inhumés les 7 des 13 Ecogardes de l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN) tués le vendredi dernier dans une embuscade tendue par des personnes à mains armées faisant état de 17 personnes tuées dont 13 rangers de l’ICCN, 4 passagers ainsi que plusieurs blessés.

Devant plusieurs membres de leurs familles ainsi que des collègues des services tous avec une grande émotion, 7 des 13 Eco gardes tués viennent d’être conduits à leurs dernières demeure aux cimetières de Makao ce lundi en territoire de Nyiragongo,  situé à quelques kilomètres au Nord de la ville de Goma, Nord-Kivu.

Les corps de 6 autres ont été acheminés les un dans leurs familles respectives dans le grand Nord et d’autres dans la province voisine du Sud-Kivu selon les demandes des membres de leurs familles biologiques.

Eco gardes
Le directeur du Parc national de Virunga et le gouverneur du Nord-Kivu

Cependant, Jusque-là, il s’observe encore une confusion sur la principale cause de leur assassinat dont les principaux auteurs ne sont pas encore connus, des acteurs des droits de l’Homme exige qu’une enquête ‘’indépendante’’ soit diligentée pour que les auteurs de cet acte soient vite retrouvés et qu’ils répondent de leurs actes devant la Justice.

« C’est une situation déplorable mais je crois que l’essentiel c’est de retenir qu’ils ont mené un combat par apport à la protection de la faune et de la flore et pour les honorer nous sommes en train de voir comment nous mobiliser pour que la communauté internationale à travers le conseil de sécurité ainsi que le bureau du procureur près la cours pénale Internationale puisse désormais se saisir de ce genre des cas » a dit un des défenseurs locaux de la protection de l’environnement.

Touché par la disparition de ces citoyens tombés en pleine exécution de leur travail, le Gouverneur de la province du Nord-Kivu Carly Nzanzu Kasivita accompagné du président de l’Assemblée provinciale, le député Robert Habishuti Seninga, du général de la 34 eme région militaire Ilunga N’peko Edmond ainsi que le directeur du Parc National des Virunga Emmanuel De Merode et d’autres membres du Conseil provincial de sécurité ont tous rendu leurs derniers hommages aux 12 Ecogardes de l’ICCN tombés sous les coups des balles en territoire de Rutshuru.

Signalons que c’est depuis l’avant midi du Vendredi 24 avril que 13 Ecogardes de l’ICCN ont été victime d’une attaque de la part des personnes armées dont les responsables du parc évoquent une attaque cible des civiles et d’autres personnes avancent des hypothèses des actes des représailles de la part des rebelles FDLR.

Un groupe armé actif dans la région qui aurait subi une forte traque contre les groupes armés que mène actuellement les FARDC dans cette partie de la province.

Freddy Ruvunangiza, depuis Goma.

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.