Accès Humanitaire

    La Ministre du Genre, Femme, Famille et Enfant de la RDC a échangé dans la soirée de ce vendredi 4 Août 2023 avec des femmes leaders des organisations féminines de la ville de Bukavu au Sud-Kivu. Dans cette rencontre, il était question de proposer à l’équipe du Ministère du genre et des partenaires ONU Femme, des solutions sur les problèmes de la femme, fille dans la province du Sud-Kivu plus particulièrement dans la ville de Bukavu.

    Au-delà des histoires, suggestions et besoins pour la situation humanitaire actuelle, la femme, fille de Bukavu, a insisté sur la question d’accompagnement des femmes candidates dans ce processus électoral en cours. Elles ont aussi parlé de l’encadrement des femmes qui se sont portées candidates pour que ces dernières soient capables de mener leur campagne électorale.

    Lire aussi: «Tufaulu Pamoja» : pour clôturer le mois de la femme, l’UJCC+7 réunit des jeunes filles des partis politiques et de la Société Civile à Bukavu

    Pour elles, les femmes ne sont pas économiquement fortes pour pouvoir répondre à toutes les obligations de la campagne électorale.

    « Que le ministère national du genre, en collaboration avec la CENI fasse une cartographie de toutes les candidatures féminines (présidentielle, députations nationales, provinciales, municipales et locales) pour en faire un meilleur accompagnement technique et financier. Que ONU FEMMES élargisse ses domaines d’intervention : accompagner les femmes candidates par des formations de relèvement de niveau c’est bien, mais leur disponibiliser les moyens financiers et logistiques, c’est encore mieux pour faciliter leur visibilité sur terrain pour des résultats escomptés pendant ce moment électoral », propose Aimée Matabaro, une candidate à la députation nationale.

    Lire aussi: Ordination des femmes et homosexualité : Comprendre la division au sein de l’église Néo-Apostolique

    D’autres questions comme l’accompagnement économique des organisations des femmes et jeunes filles ont été évoquées dans cette rencontre.

    La Ministre nationale du Genre dit avoir compris les doléances de la femme de Bukavu.

    « C’est pour moi une grande joie de me retrouver devant vous à Bukavu pour la première fois. Je suis venue dans le cadre humanitaire mais aujourd’hui je me retrouve devant vous pour échanger de tout ce qui concerne les femmes de la province du Sud-Kivu. J’ai bien noté la participation et l’autonomisation de la femme et de la jeune fille, la gratuité de l’enseignement, ce qui cadre avec la promotion et la protection de l’enfant, les élections de 2023, les moyens financiers sans oublier les statuts des dames qui ont rendu service à notre Etat … Je ne vous promets rien. J’ai tout entendu. Laissez-moi rejoindre Kinshasa pour vous répondre et voir comment est-ce que je peux vous satisfaire », résume Mirelle Masangu Ministre nationale du Genre, Femme, Famille et Enfant.

    Lire aussi: Bukavu : la Maison Régionale des Jeunes appuie 30 femmes vendeuses de fruits pour renforcer leur autonomisation

    Notons que la délégation de la Ministre nationale du Genre, Femme, Famille et Enfant est au Sud-Kivu pour assister les victimes de la catastrophe naturelle de Kalehe. Une catastrophe survenu le 4 mai dernier et ayant emporté plus de 500 vies.

    Elle a profité de cette occasion pour écouter la femme, fille leader de Bukavu et chercher des solutions à certains de ses problèmes.

    Lire aussi: Sud-Kivu : des femmes sensibilisées sur la participation politique des femmes à Bagira

    Cette rencontre a été organisée grâce à l’appui financier et technique de « ONU FEMME ». Des représentantes des femmes de plusieurs organisations féminines du Sud-Kivu ont pris part à ce dialogue. Un dialogue qui a eu lieu à l’hôtel « Horizon » dans la commune d’Ibanda au Sud-Kivu.

    Claudine Kitumaini
    Share.
    Leave A Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.