Accès Humanitaire

Un militant du mouvement citoyen Lutte pour le changement (Lucha) a été condamné ce vendredi 9 décembre 2022 à 5 ans de prison ferme, par le tribunal militaire de garnison de Goma, au Nord-Kivu.




Arrêté depuis le 2 avril 2022, Mwamisyo Ndungo avait été jeté dans la prison centrale Goma-Munzenze pour outrage aux Forces Armées de la République Démocratique du Congo et au Chef de l’Etat Félix Tshisekedi.

En réaction à cette condamnation, le militant M. Muyisa, du mouvement citoyen Filimbi, parle d’un acte « injuste » et appelle à la libération de son camarade.

« Nous sommes très déçus de la manière dont le dossier de notre camarade militant Mwamisyo Ndungo a été poursuivi depuis son arrestation jusqu’à ce qu’il soit condamné de manière inique. Nos avocats vont interjeter appel à la cour militaire et nous faisons confiance à cette instance qui doit dire le droit car, dénoncer l’insécurité n’est pas un crime. La cour doit corriger les vices de procédure du tribunal militaire. Dans le cas contraire, nous allons utiliser tous les moyens de droit et de la non-violence pour clamer l’innocence de Mwamisyo Ndungo, un activiste très vaillant. Ce n’est pas normal de voir le Gouvernement congolais engager le dialogue avec les groupes armés et rébellions mais la justice condamne les militants qui ne représentent aucun danger à la République« , a-t-il insisté.




Célèbre notamment sur les réseaux sociaux, Mwamisyo Ndungo avait dénoncé, à plusieurs reprises, l’inefficacité de l’état de siège dans la province du Nord-Kivu.

Magloire Tsongo, depuis Goma

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.